Je continue à vous parler de ma vie

Je -continue- à- vous -parler- de -ma -vie-

Michel et moi a st Gildas de Rhuys

Je continue à vous parler de ma vie . Ce n’est pas très drôle ce que j’écris aujourd’hui , je comprendrais que vous n’ayez pas envie de me lire .

Je suis partie dans cette aventure, c’est je le pense assez égoïste.  Surement qu’écrire me fait du bien  même si avec ce post,  j’ai eu du mal à dormir.

Certaines  pensent que ma vie a toujours été facile . Je lis parfois des commentaires comme

« -tout te réussit, tu es belle, tu as de la chance avec Michel, tu as de l’argent » .

Oui !maintenant ma vie est facile mais elle ne l’a pas toujours été. Je pense que ce que je suis aujourd’hui est le résultat de ce que j’ai traversé en bons et en moins bons.

Bonjour mes Amies et Amis, 

Je continue à vous parler de ma vie

Dans ce post , je vous parlais d’un père auquel ma mère me demandait d’écrire. J’avais 18 ans et je ne l’avais pas vu depuis mes 12 ans .

Je reprends le présent pour vous raconter:

Esthéticienne,  je travaille dans un institut passage de la châtelaine à Nantes. . Je fréquente  Michel, mon mari actuel.

Il a fini ses études de droit et doit faire son service militaire  à  Commercy.

Mon père  réagit très vite au courrier et décide de venir nous voir le weekend suivant  . Ma mère et lui retrouve très vite complicité et plus ..

Au bout de quelques jours,  ma mère me demande d’aller vivre chez mon père afin de voir s’il  est clean avant de déménager à la fin de l’année scolaire à Paris  où il habite .  Mon frère est encore au lycée et l’ainé finit ses études supérieures d’ingénieur.

Quand maman décide quelque chose, elle l’obtient toujours que je sois d’accord ou pas et avec tout le monde  .

Je pars la mort dans l’âme habiter chez ce papa que je connais peu,  quelques semaines après.

Ma mère me dit , tu seras plus près de Michel pour ses permissions et cela me réconforte. Quitter mes frères et mes amis me peine.

Je -continue- à- vous -parler- de -ma -vie-

j’ai 17 ans

J’habite chez mon père

Mon dieu qu’il est dur de prendre des marques quand on se connait si peu, surtout que je ne suis plus une petite fille.

Mon père me fait la surprise de n’avoir qu’une chambre d’aménagée et un seul lit. Je n’ai pas le choix, il me faut dormir avec lui.  Je suis gênée et malheureuse.

Sans travail, je veux en chercher mais mon père n’est pas de cet avis . Il m’enferme lorsqu’il part au travail, il ramène les courses , nous mangeons le midi et le soir ensemble car son travail est juste à côté.

La salle de bain est sans verrou ,  il rentre sans prévenir lorsque je fais ma toilette. Je me mets en colère, il me fait signe que je suis folle . Il trouve mon comportement anormal car il est mon père .
Lorsqu’il me prend de force sur ces genoux et  se met dans un état  que je ne peux même pas décrire tellement ça m’écoeure encore, il trouve sûrement cela naturel .

Je suis tellement mal que je vais voir un médecin . « Lui ai je dit ou non » , sincèrement je ne me souviens plus. C ‘est un ami de mon père, il me donne des calmants pour réussir à dormir la nuit.

C’est en 1970, il n’a pas  de téléphone  à son domicile.

Lorsque Michel est en permission, mon père  lui interdit de venir me voir ou bien nous nous voyons  en  compagnie de mon père .

Peut être allez vous vous demander pourquoi je n’ai pas réagi . Moi aussi je me le demande parfois . Il n’y avait pas de téléphone à la maison  ni internet, mais j’aurais pu  écrire à ma mère. Je ne l’ai pas fait et rien que d’écrire cela j’ai mal à la tête.

Pour ma mère revenir vivre avec mon père est en quelque sorte la fin de ses galères financières de l’époque.

Quand mon père m’emmène  dans  le  cabaret qu’il adore : il me demande surtout de ne pas l’appeler papa , veut me tenir la main ou la taille, c’est insupportable, j’ai honte  .

Je ne veux plus sortir avec lui, il juge mon caractère instable et me dit souvent ;  » qu’est ce qui ne va pas chez toi ! tu es folle ma fille et je le crois.

video maquillage liftant

Mon retour sur Nantes

Un jour pourtant , je contacte  ma tante  qui vient me chercher. je sors par la fenêtre de la cuisine. Elle m’emmène à la gare , je prends  le train et elle prévient ma mère de mon arrivée  .

Lorsque je franchis le seuil de la maison de Nantes , ma chambre est occupée par la future femme  de mon frère. Ce soir là, je dors avec ma mère qui demande à mon père de venir me rechercher .

Quand je me souviens de cet épisode, je n’ai pas vraiment l’impression d’être écouté. Je casse les projets qui sont surement importants pour mes Nantais .

Je repars comme je suis venue le coeur triste.

Pour me convaincre qu ‘elle va changer ma condition de vie , maman me dit que mon père promet d ‘aménager la chambre d’amis et de m’acheter un lit.

La route du retour est dure  car mon mère ne se pose pas de questions . Pour lui, il est dans son droit . Aimer sa fille est il un crime?

Il a promis aussi de me laisser voir Michel et pour montrer sa bonne volonté , il propose de faire pour mon anniversaire en avril , nos fiançailles .

De plus sa tante est chef du personnel chez Guerlain ,  il prend  un rendez vous pour un poste d’esthéticienne  . je dois me présenter dans la semaine .
Tout doit s’éclaircir mais je ne suis pas dupe, je le connais  à présent. Je suis triste , en colère contre lui et contre ma mère , je prends de plus en plus de médicaments pour calmer mes angoisses .

Conclusion

Cet épisode de ma vie( 6 bons mois)  m’a laissé des traces très longtemps car il n’a pas  arrêté de me harceler, de me dire à quel point mon comportement était bizarre.  Heureusement , j’avais mon travail , ma chambre, je pouvais m’enfermer .

J’avais aimé mon père petite, je l’ai détesté adulte .

Difficile de trouver des photos  de cette époque car je n’en ai pas .

Je vous retrouve si vous le souhaitez  mercredi prochain. Je ne veux pas vous rendre tristes car comme vous le savez , je m’en suis bien sortie. Ma vie est agréable .

Prenez bien soin de vous et passez un bon Noel.
Que faites vous ce Noel?

Un bonus pour vous ce maquillage liftant pour les fêtes en video.

Bisous

Nicole

 

10 Commentaires

  1. Patricia
    19 janvier 2022 / 11 h 21 min

    Bonjour nicole
    J’ai eu 1 peu un parcours similaire au votre et je vous comprend mieux.
    Par contre à 50 ans , j’ai eu en supplément 1 cancer du sein et d’autres problèmes grave de santé mais bon je continues à me battre.
    Mais c’est vrai que mon début de vie a été aussi parcouru d’embûches , être jolie peut aider mais ce n’est pas tout , jmes parents ont toujours été des etres égoïstes ,un père absent coureur de jupons , une mère dépressive en permanence , c’est moi à 8 ans qui soutenait moralement ma mère.
    Enfant , tout cela vous construit ou déconstruit pour votre vie d’adulte..
    Quand je fais le bilan de ma vie à 66 ans , il y a eu beaucoup de souffrances , d’épreuves mais je suis encore là ! même si mon fils unique a eu son tour à 47 ans un cancer il y a un an.
    Ces épreuves m’ont donné beaucoup de force , je ne suis JAMAIS laissé aller physiquement , mon mari me dit «  c’est normal tu es une ancienne esthéticienne » ça n’a rien à voir , j’ai vu ma mère tellement négligée ,
    Je me suis jurée , quoi qu’il arrive , que je je resterais une grand mère digne , jolie et coquette.
    C’est une réflexion puérile mais j’assume , je pense que vous me comprenez.
    Merci NICOLE pour votre ténacité , je vous comprends

    • nicole
      Auteur/autrice
      19 janvier 2022 / 17 h 40 min

      non Patricia je ne trouve pas tes réflexions puériles au contraire. tu es une femme courageuse et j’espère de tout mon coeur que la suite de ta vie de la vie de ton garçon soit plus douce bisous

  2. ziggy
    28 décembre 2021 / 16 h 09 min

    bonjour Nicole

    J’ai dévoré la lecture de vos trois articles concernant votre enfance, et adolescence terriblement difficile et je compatis sincèrement; ma mère m’ayant fait vivre avec son deuxième mari alcoolique pédophile!

    Mais tout comme vous je m’en suis bien sortie j’ai un mari, et des enfants et petits enfants que j’adore.

    J’ai encore dû subir à 72ans les méfaits de cette mère horrible quand on m’a demandé de payer sa maison de retraite! mais je me suis défendue avec l’aide d’une avocate, et le juge des affaires familiales l’a reconnue coupable de mon enfance brisée, donc je n’ai rien à payer pour elle. le fait que la justice m’accorde le statut de victime m’a fait un bien fou moralement.

    C’est toujours difficile de parler de choses qui font mal et je comprends que pendant cette adolescence vous gardiez ça au fond de vous nous sommes de la même génération et à cette époque les gens se taisaient même si ils savaient…

    Le meilleur est arrivé pour vous et je vous souhaite tout le bonheur du monde pour de longues années

    • nicole
      Auteur/autrice
      28 décembre 2021 / 18 h 41 min

      merci Ziggy oui nous nous en sommes sortis mais ce n’est certainement pas facile tous les jours . mille bisous et tous mes voeux pour vous et votre famille

  3. Pascale Renault
    25 décembre 2021 / 1 h 12 min

    Que de lâcheté, de cruauté, d’égoïsme de la part de tes parents. Il a fallu tellement de travail sur toi, douloureux, pour enfin accepter le bonheur. Tu as trouvé la force d’aimer à nouveau, avec intelligence. Ton chagrin, tu l’as transforme en amour des tiens et des autres femmes. Et surtout pour la beauté tout court.
    Profite de tout ce qui te donne du bonheur, garde le précieusement. Et, n’aies crainte, pour celles qui se desinscrivent pour de mauvaisés raisons, surtout pour une histoire de couleur de cheveux. Celles qui t’apprécient, préfèrent te voir heureuse en blonde, plutôt en grisé pour je ne sais quelle raison ridicule.
    Prends soin de toi, joyeux Noël à toute ta famille.
    Grosses bises, Pascale

    • nicole
      Auteur/autrice
      25 décembre 2021 / 9 h 20 min

      merci beaucoup Pascale et bonnes fêtes de fin d’années entourée de ceux que tu aimes bisous

  4. 22 décembre 2021 / 19 h 50 min

    Bonsoir Nicole, Vous contez là une terrible dureté d’épisode de votre vie. Votre père étant un être atteint de lubricité sa présence à vos côtés était nocive et en plus votre tentative de fuite échoua, quelle horreur ! Vous vous êtes mis à détester cet être qui vous ruinait la santé en vous obligeant à vous gaver de calmants afin de pouvoir tenir le coup et passer ce mauvais cap en demeurant vivante. De plus, inconsciemment vos parents vous donnaient tort LA TOTALE.
    Heureusement que vous pu bénéficier d’un espace de vie normale dans votre chambre et à votre travail ce qui a dû bien vous aider dans votre misère morale.
    Tout autre chose : votre maquillage pour Noël est parfait simplement que le mat même rouge sur les lèvres fait mémérisant – et j’ai remarqué que vous y avez apposé un peu de gloss- Le maquillage des yeux est génial il semble réveiller les yeux en relevant les paupières.
    Joyeuse fêtes et venez prendre une coupe de champagne, une part de bûche et échangez quelques propos sympas au cours d’une discussion agréable comme vous savez si bien le faire – Bises affectueuses.

    • nicole
      Auteur/autrice
      23 décembre 2021 / 15 h 29 min

      c’est adorable merci beaucoup . je vous souhaite de tres joyeuses fêtes avec de doux moments en famille bisous

  5. mylène
    22 décembre 2021 / 12 h 22 min

    Coucou Nicole .Je comprends que ta vie à été difficile à cette époque là .Un père pervers avec l accord de ta mère , car elle n a pensé qu a elle pour pouvoir le récupérer et toi prise dans cet engrenage , tu étais sous emprise dans cette famille .Je te souhaite le meilleur maintenant .joyeux noel .je t embrasse Mylène

    • nicole
      Auteur/autrice
      23 décembre 2021 / 15 h 27 min

      oui le meilleur est arrivé et j’ai une famille formidable à présent . joyeux Noel Mylène

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Close Me
Looking for Something?
Search:
Post Categories: