La transmission de la féminité au fil des générations

Bonjour mes Belles et Beaux Amis de l’anti-âge,

Hello my anti-aging friends,

transmission

Bleu tout comme le ciel d’aujourd’hui chez nous en Bretagne alors que de nombreuses amies et amis se cramponnent au sol pour ne pas glisser. Courage mes Amis plus nous avançons dans le mois plus vite arrive la fin de l’hiver.

Dans les commentaires du blog précédent Lana me suggère de prendre un thème .

Qui vous a transmis votre féminité ?

Qu’avez vous transmis  à votre fille, nièce ou fille de votre amie?

Quel a été le rôle de votre père dans cette transmission?

Il y a quelques mois sur Femme Majuscule , le sujet des transmissions a été abordé, je vous mets un lien mais il y a eu d’autres  articles sur la transmission entre les générations.

http://www.femmemajuscule.fr/la-transmission-une-affaire-de-famille/

Pourriez vous s’en rentrer dans des détails trop personnels  me parler de la transmission de votre féminité ou pour les hommes de votre masculinité?

Merci Lana.

Je vous souhaite un bien agréable mardi et je vous embrasse de tout mon cœur

Nicole

Une avant première d’une tendance maquillage du printemps rien de bien nouveau chez Chanel.

 

Pour nos amies regimeuses

Je n’ai pu résister à vous copier la recette du jour que je trouve délicieuse. Depuis plusieurs jours j’ai repris ma amrche rapide pendant 20 minutes suivi d’une série de 50 abdos et vous quel est votre programme sportif?

http://blog.cellublue.com/grand-defi-2015-jour-19/

Pour ce midi, découvrez notre recette de nouilles sautées aux légumes :

nouilles-300x225

Ingrédients (2 personnes) :
• 1 paquet de nouilles chinoises
• 1 petite boite de pousses de soja (ou une poignée de pousses fraîches)
• 2 carottes
• 2 oignons
• 2 poignées de champignons noirs
• Sauce soja
• Huile d’olive

Préparation
✓ Faites cuire les nouilles comme indiqué sur le paquet, dans un wok ou une grande casserole.
✓ Faites tremper les champignons noirs dans un grand bol d’eau chaude.
✓ Émincez finement les légumes. Plus ils seront émincés, plus vite cela cuira.
✓ Dans une poêle faites revenir les oignons dans l’huile d’olive.
✓ Ajoutez-y les carottes.
✓ Quand les carottes sont fondantes, vous pouvez ajouter les champignons émincés et les pousses de soja.
✓ Faire revenir 5 minutes.
✓ Ajoutez une cuillère à soupe de sauce soja et une cuillère à café de sucre puis faire revenir 2 minutes.
✓ Ajoutez les nouilles puis faites sauter le tout pour bien mélanger.

Dégustez vos nouilles seules ou accompagnées d’un blanc de poulet cuit sans matière grasse.

 

 

 

 

Partager :

98 Commentaires

  1. Maia
    23 janvier 2015 / 17 h 01 min

    MAT: ah! tu t’étais présentée en 1966. Moi, je n’ai jamais osé, ne me trouvant pas assez bien. Cette année-là c’est Muriel Duclos de Aniane, près de Montpellier, qui avait gagné. C’était la 2ème année que le magazine organisait une élection.

  2. Liliete
    21 janvier 2015 / 22 h 47 min

    Que de beaux commentaires!
    J’ai appris beaucoup de choses car n’étant pas d’origine française j’ai pu réflechir à propos de tout ce qui a été dit.
    Pour ma part,ma maman sur l’aspect physique ne m’a pas transmis grand chose car elle avait un problème de « bec de lièvre »(pardonnez-moi l’expression car il existe un autre terme à utiliser) ne se maquillait pas. En effet,malheureusement mon papa lui avait dit qu’il ne fallait surtout pas qu’elle le fasse.
    Pour ma fille ,je pense que je lui ai transmis la coquetterie,l’envie de bien s’habiller et surtout le gout d’aimer les belles chaussures.
    Mais en dehors de tous ces aspects physiques je pense que je lui ai transmis d’autres valeurs principalement morales(comme vous toutes,je pense)
    Pour finir, je dirai bravo à toutes celles et à Penna qui ont écrit avec beaucoup de sincérité et d’émotion.
    Et un grand merci à Lana.
    Et bien sur à notre Nicole.
    Liliete

    • nicole
      Auteur/autrice
      22 janvier 2015 / 5 h 32 min

      oui les valeurs morales sont terriblement importantes bisous

  3. 21 janvier 2015 / 16 h 09 min

    Bonjour à tous,

    Vraiment, ce blog, quel plaisir ! Chère Nicole, je suis heureuse que ce sujet t’ait permis de formuler par écrit ce que tu n’osais pas dire.
    Je pense que tu dois te sentir mieux, à présent, car tant d’histoires personnelles rejoignent la tienne..
    Moi non plus, je ne voulais et je ne veux pas, ressembler à ma mère, disparue tout récemment. Je ne peux m’étendre sur ce sujet, car tant d’autres l’ont fait avant moi, et nos ressentis sont si identiques, que je ne ferai que répéter.
    Quant à la transmission de la féminité, elle s’est faite certainement en l’observant : elle a toujours été coquette, et légèrement maquillée. Elle a accepté que je commence à le faire à l’âge de 15 ans, mais, juste les yeux.
    Ensuite, les années passant, j’ai ajouté le rouge à lèvres. J’ai eu les compliments de mes deux parents. Mon père a toujours été aimant et attentionné.
    De mon côté, j’ai tojours voulu être nette, et l’on m’a toujours dite élégante., dans mon milieu professionnel.
    A la retraite, je fais comme toi, je veille à toujours bien m’habiller, même pour rester chez moi et à être maquillée.
    Curieusement, ma soeur, plus âgée, ne se maquille jamais, ne s’habille qu’en pantalon ( meme pour son mariage il y a 40 ans), et marche en talons plats….et s’avère très peu feminine. Alors ?
    Vois tu, sans ce blog, je ne me serais jamais interrogée sur cette différence.
    Merci en tout cas pour cette vidéo où transparaissent toute ta sensibilité et ton empathie.
    Je t’ai trouvée touchante et cependant pleine de vie.
    Bravo pour ce que tu nous permets d’écrire et de lire.
    Tres affectueusement à tous.

    • nicole
      Auteur/autrice
      21 janvier 2015 / 21 h 58 min

      et merci à toi pour ce commentaire qui me touche bisous

  4. Maia
    21 janvier 2015 / 15 h 17 min

    Ma maman n’étant pas du tout coquette, j’ai eu comme modèles mes deux grands-tantes qui, elles, l’étaient. Et plus tard, ce qui a été décisif pour moi, c’est le mensuel MAT c’est-à-dire Mademoiselle Age Tendre, dont les femmes de ma génération doivent se souvenir. Ce magazine (pour les filles de 13 à 19 ans ) a paru des années 60 aux années 70. Il était génial avec ses conseils de beauté, de maquillage, ses pages de mode portée par les jeunes chanteuses de l’époque, son courrier du coeur, ses critiques cinématographiques, ses nouvelles aussi. J’en garde un très bon souvenir.

    • florel
      21 janvier 2015 / 21 h 44 min

      Ouiiiii, Mademoiselle Age Tendre et ses recettes de masques : blanc d’oeuf + citron pour resserrer les pores ou bien les rondelles de concombres posées sur les yeux en cas de « grosse fatigue » 🙂 . Très bon souvenir aussi!
      Merci, Maia, pour le flash-back

    • nicole
      Auteur/autrice
      21 janvier 2015 / 22 h 03 min

      mais quel bonheur de parler de ce magazine. j’ai eu la chance en 1966 de faire partie des nanas se presentant à Melle age tendre te souviens tu? c ‘etait adamo qui faisait les tournées il venait de se marier avec une Nicole quelles soirées souvenirs souvenirs bisous

  5. Elizabeth 27
    21 janvier 2015 / 14 h 13 min

    Ma maman n’était pas attirée par les soins de beauté, à part le rouge à lèvre et elles était très bien coiffée. Mes parents étaient commerçants et faisaient les marché et elle a toujours voulu donné une bonne impression vis-à-vis de la cliente.
    Je rejoins ROSE , car la poudre de riz je l’ai connu.
    Elle ne m’a pas donné beaucoup de conseils et ces derniers c’étaient avec les amies que j’ai pu me maquiller.
    Bises à tout les monde

    • nicole
      Auteur/autrice
      21 janvier 2015 / 22 h 09 min

      de doux souvenirs bisous Elisabeth

  6. anne
    21 janvier 2015 / 10 h 13 min

    Je viens de tout lire.
    ça m’a passionnée de découvrir tant de variété d’histoires de vie.
    Dans la mienne, transmission niveau zéro …
    A 12 ans, ma mère m’a expliqué ce qu’était l’ovulation. point barre, fin du sujet « féminité! »
    en y repensant, si j’ai toujours gardé un léger côté garçon manqué, ça vient peut-être de là.
    Maquillage, look….j’ai appris avec les copines….
    j’ai accompagné ma fille dans ses choix de « premier » mascara, teint visage….
    Aujourd’hui les rôles sont inversés. Si je sors, elle s’occupe avec plaisir de moi, me dessine un eye liner ou des lèvres parfaites.
    bilan donc positif !

    • nicole
      Auteur/autrice
      21 janvier 2015 / 22 h 24 min

      je vous vois comme deux amis vous aidant à vous faire belles ce que vous etes dejà et toi je te connais jolie Anne bisous

  7. dalmate
    21 janvier 2015 / 9 h 59 min

    Bisous a tous .

  8. lydie
    20 janvier 2015 / 22 h 46 min

    petit coucou avant d’aller au lit
    pas le temps de regarder la vidéo je regarderais demain car journée de ouffff
    réunions à gogo et je suis rentrée très tard
    bonne nuit
    lydie

  9. ROSE
    20 janvier 2015 / 21 h 40 min

    Je me souviens de la poudre de riz et le fameux rouge de ma grand mere Nicole et Lana je replonge tres loin dans mes souvenirs chez ma grand mere qui m a eleve Je me rappel que je passais des heures dans sa chambre a mettre ses vetements rop grand pour moi mais qui etais magnifique!! Je sais pourquoi je suis attire par la mode des annees 30 Les femmes avaient se mettre en valeur et etaient coquettes s filles sont naturelles et ma fille ainee ne se maquille pas mais elle a une peau magnifique car j ai toujours fais attention depuis qu elles etaient bebes a bien soigner leurs peaux avec des bon produits donc j ai transmis je pense! Et nous parlons souvent beaute!! Bisous

  10. Isabelle R
    20 janvier 2015 / 21 h 24 min

    hello tout le monde
    hello ma jolie nini
    et oui en plein boum depuis mon retour de congé.
    Pour répondre à ton thème et bien étonnant ma féminité m’a été transmise par mon père.. Et oui il y a contribué en me disant : tiens toi droite, ne te ronge pas les ongles.. et ma maman avec ce souvenir qui me restera toute ma vie en découvrant le cadeau d’anniversaire de mes 18 ans qu’elle m’avait offert : la crème antiride oïl of olaz. Je me revois dire : mais maman ! je suis pas vielle j’ai pas de rides ! et elle me répondre : he bien justement tu dois commencer dès maintenant à entretenir ton visage.. Et aujourd’hui j’ai 43ans et je n’ai aucune ride alors que mes collègues du même âges en ont déjà. Ma maman portait uniquement Rouge Baiser un peu de crayon et de la poudre, elle était élégante et même en fin de vie elle était encore élégante cela ressortait d’elle. Elle m’a demandé à mes 15 ans de porter ses chaussures à talons pour que je m’habitue aux talons et mon père me faisait marcher dans le couloir avec un annuaire sur la tête et je devais pas le faire tomber
    comme j’aimais mes parents si tu savais ma nini..
    bonne soirée bisous

  11. ROSE
    20 janvier 2015 / 21 h 07 min

    Bonsoir Nicole et vous toutes
    Ma grand mere m a transmis une certaine femenite que j ai fais evolue tout au long de ma vie car ma mere n a jamais ete presente J ai beaucoup appris en lisant des magasines de beaute J ai commence a me maquille vers 16 ans personne ne m a vraiment guide mais j ai toujours aime le maquillage les beaux vetements Je cherchais l inspiration dans les magasines et je composais moi meme ma mode et mon maquillage pioche a droite et a gauche Et je continue maintenant avec toi chere Nicole Merci!! Bisous

  12. Donna
    20 janvier 2015 / 20 h 59 min

    Topissime cette recette j’adore! Et puis bien nutritif!
    Merci!

    • 21 janvier 2015 / 0 h 39 min

      Coucou Donna. C’est bien d’avoir fait remarquer la recette de cuisine proposée par Nicole, je vais préparer ce plat ! cela me convient parfaitement. France.

  13. Laidet Isabelle
    20 janvier 2015 / 20 h 42 min

    Pour Sarah,
    Tu as raison Sarah, c’est cela.
    Je trouve qu’on a des pensées existentielles assez proches l’une de l’autre……
    J’aime ce que tu dis. Cela me parle beaucoup.
    Soignes toi bien et couvres toi bien en sortant Jin .
    Bisous Sarah. Isabelle.

    • 20 janvier 2015 / 21 h 23 min

      Bisou Isabelle 🙂 *** sara x

  14. florel
    20 janvier 2015 / 20 h 41 min

    Très beau sujet, Lana, et si sensible! Je n’ai pas le souvenir d’une réelle « transmission » de la féminité Mais je trouvais ma mère très belle et je l’admirais… de tout mon cœur. Elle était timide, presque effacée mais c’était sur elle que reposait la famille. Pour elle, la base de la « beauté » c’était l’hygiène et me reste en mémoire son expression favorite de « coquette sale » pour désigner une femme qui se maquille et se parfume à outrance sans s’être lavée. J’adorais la voir se préparer pour aller à une soirée : robe de cocktail, tenue de soirée, escarpins, elle était toujours élégante… et ne s’en rendait même pas compte. Ses robes de princesse, elle les avaient cousues en s’inspirant de magazines, elle voulait faire honneur à mon père et il était très fière d’elle.
    A dire vrai, je crois que c’est moi qui lui ai transmis le goût de se maquiller un peu plus, de se tartiner avec des crèmes, de se parfumer. Nous étions très complices et j’ai tout fait pour qu’elle prenne de l’assurance. Comme elle avait honte de pas être allée longtemps à l’école, c’est à moi qu’elle a demandé d’expliquer les choses de la vie à ma petite sœur, la transmission de la féminité, c’était mon rôle.
    Je passe très vite sur le modèle rejeté qu’était ma grand-mère paternelle : une beauté fatale, très coquette et qui détestait celle qui lui avait volé son fils (et nous par la même occasion). Elle s’obstinait à m’offrir des colliers de perles en plastique que j’ignorais car je préférais les bouquins 😉 . Mon calvaire était de voyager à côté d’elle en voiture ( fond de teint d’une épaisseur de 1cm au moins + parfum entêtant, bouerk).
    Je n’ai pas de fille, mais j’ai essayé de transmettre à mon frère, et plus tard à mon fils, quelques mystères de la féminité et j’avoue avoir reçu quelques remerciements de la part de leurs compagnes…
    Mon père? Pudiquement, il a toujours été fier de sa femme, de ses enfants et ses sourires étaient un encouragement pour la vie à venir. La transmission, c’était nous laisser nous épanouir en toute liberté…
    Gros bisous

    • Laidet Isabelle
      20 janvier 2015 / 20 h 47 min

      Coucou,
      J’en ai connu des filles maquillées à outrance mais même leur parfum ne cachait pas les mauvaises odeurs……. Oui ça existe toujours….
      Et tu as raison, transmettre c’est bien, mais laisser s’épanouir dans l’amour et la liberté c’est le bonheur.
      Bises. Isabelle.

    • Francoise de Pau
      20 janvier 2015 / 21 h 19 min

      Je lis tous les commentaires avec attention et tendresse. Florel ta derniere phrase concernant ton pere est tres belle… Bises

    • Lana
      20 janvier 2015 / 22 h 49 min

      Ma mére aussi semblait effacée, en fait elle était trés introvertie
      je ne me rendais pas compte qu’elle était une belle femme, se mettre en valeur ne lui est jamais venu à l’idée, je pense qu’elle ne s’aimait pas, mais pourquoi?
      Je ne le saurai jamais, elle ne s’est jamais livrée méme (et surtout) à ses filles

  15. myléne
    20 janvier 2015 / 19 h 58 min

    ma maman adore les beaux vetements et les bijoux .et je suis comme elle .mon papa était tres pudique .mais je sais qu il était trés fier lorsque on lui faisait des compliments sur ma soeur et moi .je dis souvent a ma fille et a mon fils qu ils sont beaux et bien sur a mes petits enfants

  16. Danielle
    20 janvier 2015 / 18 h 42 min

    Quelle belle question Lana!
    Ma mère était une femme féminine mais pas très fière. Sa soeur, ma marraine était très fière et de bon goût, elle m’a tout montré ou presque!
    Quant à mon père, 0, r-i-e-n!
    J’ai plus transmis que j’ai reçu. Ma fille a les sourcils foncés et qui se touchaient. Quand elle a eu ses règles, je l’ai emmenée chez l’esthéticienne pour de l’électrolyse. Elle a adoré et très apprécié. Plus tard, nous sommes allées ensemble acheté une petite trousse de maquillage. Je l’ai toujours habillée et coiffée soigneusement.
    Maintenant on se montre nos palettes et à l’occasion on se maquille ensemble.
    Quand je garde mes petites filles, je les crème et coiffe…..
    Voilà, je vous lirai un peu plus tard,
    Danielle xx

    • Lana
      20 janvier 2015 / 22 h 34 min

      moi aussi Danielle, j’ai emmené ma fille faire son premier soin en institut, puis de nombreuses visites chez le dermatologue car elle a eu pas mal de boutons, et je lui offre toujours du maquillage bio car elle est à fond écolo, et je sais qu’elle apprécie
      Bises

  17. Bipolette
    20 janvier 2015 / 18 h 05 min

    Ma chère Nicole, c’est sans doute parce que tu as eu la force de te rebeller que tu es devenue cette belle personne douée d’une énergie si positive, qui t’a donné l’envie d’aller vers les autres en devenant esthéticienne puis en créant ce blog beauté pour les femmes. Ma nouvelle vie en province loin de mes parents m’a beaucoup aidée à rompre psychiquement avec eux et je me rends compte que depuis cet éloignement je réussis à penser à ma mère en termes parfois positifs, c’est un grand soulagement, les blessures d’enfance semblent s’apaiser……. j’ai 60 ans cette année….. il en aura fallu du temps…… Bipolette

  18. Charli
    20 janvier 2015 / 17 h 51 min

    Bonsoir Nicole,
    Péripatéticienne ?? Rien que ça comme comparaison !!!
    Il avait sans doute entendu parler des échoppes de massage « thaïlandais » !!!!
    Ma mère avait le raccourci désobligeant facile, cela venait de l’éducation qu’elle-même avait reçu. Peut-être votre papa aussi.
    Bisous du soir

  19. Francoise de Pau
    20 janvier 2015 / 17 h 44 min

    Que ce sujet est interessant…merci Lana! Il nous fait ouvrir la malle de notre enfance…Je revois ma grand-mere me croyant endormie, retirer 3 epingles de son chignon blanc un peu strict et une cascade de cheveux magnifiques se balancait en bas des reins, cette image est superbe dans ma memoire.Ou ma mere (de famille nombreuse) fine, jolie et toujours pressee, relevant ses cheveux avec 2 peignes nacres, placant son rouge a levre en un geste rapide et hop c’est tout! Mes soeurs ainees dans les annees 65 et leurs fard a paupiere, les crayons babacool, les tentatives enfin reussies avec du VRAI kolh Marocain ramene de la-bas par une copine… Mon pere nous trouvait jolies »comme leur mere » et dans leur toute simplicite mes parents etaient elegants, aimants et souriants. Je ressens comme un cadeau et une chance cette partie de ma vie ou on passe d’enfant a jeune fille puis a jeune femme, sans opposition, sans conflit, en harmonie. Juste une chose que je n’aimais pas vers 10 ans: heriter des jupes et manteaux de mes soeurs (budget baby-boom et art de la recup) mais ca n’a pas dure! Plus tard la transmission s’est faite avec ma fille tout naturellement et en complicite.
    Je crois que l’education silencieuse est la plus forte, l’enfant que nous etions s’est faite femme avec des images, des parfums, des gestes, des envies, des lectures (j’avais aime un roman de Colette ou le parfum de verveine citronnelle etait tres present, l’heroine etait amoureuse d’un tendre voyou!..) Mon fils est comme son pere, il aime une simple elegance.
    Le plus etonnant sans qu’on se le dise, il est attire par les memes parfum que moi au masculin! bises a toutes et tous

    • florel
      20 janvier 2015 / 21 h 18 min

      C’est tout à fait ça : » l’éducation silencieuse est la plus forte ». Emotions, sensations, à chacun sa petite madeleine. Un conseil, un mot que nous avions boudés à l’époque, peuvent nous revenir à l’esprit , bien à propos cette fois.
      Tu m’as fait rire en évoquant l’héritage des vêtements de tes sœurs. J’étais l’aînée, mais j’ai eu droit aux vêtements… de mes cousines. On n’y échappe rarement. Pas de gaspillage!
      Bisous

    • Misslinda
      21 janvier 2015 / 11 h 12 min

      L’ingénue libertine et son parfum de verveine citronnelle…. Un livre que le lisais – et relisais – aussi ado…

      Touchant de le voir soudain mentionné dans un blog !

  20. Dominique
    20 janvier 2015 / 17 h 28 min

    Bonjour Nicole,
    Je pense que je me suis féminisée toute seule. Ma grand-mère était très coquette avec le chapeau et les gants et ma mère également mais ne se maquille pas beaucoup.
    C’est marrant quand j’y pense c’est ma grand-mère paternelle qui en me voyant pleurer (je suis une hypersensible hélas pour moi, même encore maintenant) m’a dit cette phrase il faut pas pleurer car tu auras des rides comme moi. Sa réflexion ma marquée car lorsque je pleure je fais toujours attention à mes yeux je les essuie doucement. Pleurer voulait dire rides et vieillir.
    Quant à mes 3 filles elles sont très coquettes se maquillent toutes les trois beaucoup les yeux et ne sortiraient pas maquillées ni bien habillées (genre jogging avec la pince dans les cheveux)
    A l’adolescence je leur ai dit je préfère vous offrir du maquillage et de la toilette plutôt que vous fumiez. D’abord cela va vous jaunir les dents et donner mauvaise haleine.
    J’ai employé les grands moyens ( cela n’a pas été difficile) la deuxième a gouter à la cigarette 1 fois et c’était pas bon) cela ne m’étonne pas d’elle Hi Hi et aujourd’hui je suis fière d’elles.
    Et c’est super on échange sur notre tenue, notre maquillage elles ne me font pas de cadeaux mais généralement c’est plus de la fierté quand je sors avec elles.
    Je vous embrasse toutes

  21. Hélène de Garches (92380)
    20 janvier 2015 / 17 h 18 min

    Bonjour les amies et bien sûr amis,

    Vos échanges sont très enrichissants, les nouilles ont l’air très réussies et délicieuses.

    je n’ai pas pu lire tous les mails par manque de temps (ma pause est un peu courte)…

    Pour moi, la féminité, je l’ai acquise seule et l’ai transmise à mes 2 filles (26 ans et 12 ans).

    D’origine vietnamienne, ma mère m’a inculqué une éducation plutôt très stricte, il faut savoir bien se comporter, parler et rire doucement, être propre, pas d’artifice.

    J’ai donc commencé à me maquiller à l’âge de 23 ans à peu près, bien ou mal, mais j’ai évolué avec les magazines, les échanges, l’âge…

    Aujourd’hui, j’ai 54 ans, je me maquille peu, je préfère bien travailler le teint pour paraître éclatante, puis un peu de rouge à lèvres discret, un peu de crayon, mascara et fard à paupière léger et le tour est joué.

    La féminité fait aussi partie de la tenue vestimentaire, des accessoires, de la façon de marcher, s’exprimer et pas forcément lorsque la femme est trop maquillée…

    Je vous embrasse

    Hélène

  22. kim
    20 janvier 2015 / 16 h 43 min

    Quel sujet!!!!!Lana, tu nous permets de nous exprimer sur un fabuleux sujet…..Ma mère était une femme élegante, toujours bien mise, mais sans trop de bijoux et maquillage, juste un rouge à lèvres, elle ne m’a rien transmis, car nos gouts vestimentaires ont toujours étaient diffèrents, Ma féminité je l’ai acquise seule, j’ai commencé à me maquiller très légèrement étudiante puis un peu plus par la suite , ..Dimanche prochain je fete mes 51 ans, et je me maquille chaque jour, reste coquette et féminine qu’il vente , qu’il neige ou qu’il fasse chaud!!!!!!!!!!!!!

  23. Laidet Isabelle
    20 janvier 2015 / 16 h 36 min

    Pour Sarah,
    Je suis contente d’avoir de tes nouvelles et tout ce que tu dis dans ton com, je le pense aussi LIBERTE, même si j’ai du en souffrir pour me libérer.
    Bonne journée et bises à toi et Jin.

    • 20 janvier 2015 / 20 h 12 min

      Coucou chère Isabelle 🙂 Ca exciste qu’une maman est jalouse de sa fille…jalouse de sa jeunesse… sa beauté… et meme plus que tu penses… une amie à moi a eu une maman comme ça… j’ai vu cette femme un jour, une fete… Mon Dieu, élégante OK, mais ses yeux… aigri…sa bouche aigri… le maquillage ne pouvait rien caché… elle était « le centre » Que elle!!! C’était seulement elle qui avait la parole!
      Dégoutant! Est-ce que tu crois que cette mère est heureuse? NON!!!
      Son mari est parti quelque temps après … pas pour une autre femme…seulement pour son comportement!
      et mon amie a déménagé…l’étranger! et……est HEUREUSE…avec sa vie…
      Elle me dit toujours: j’ai jamais pensé que je pouvais etre heureuse à tel point…. la jalousie détruit beaucoup, mais surtout la personne qui est jalouse!
      bisou, sara x

  24. Sylviane
    20 janvier 2015 / 14 h 47 min

    Bonjour Nicole
    En ce qui me concerne tout le monde m’a transmis une petite part
    J’ai été élevée par ma grand mère jusque l’adolescence (mes parents étant très occupés par leur hotel restaurant)Je la voyais mettre matin et soir de la crème et prendre bien soin de sa peau
    Elle avait aussi de superbes sourcils bien épilés et portait déjà le jean il y a maintenant plus de 30 ans!!!
    Ma maman m’a transmis le goût de me maquiller et de mettre du khol aux yeux
    Quant à mon papa il m’a donné le gout du sport

    Il est difficile par contre de dire ce qu’on transmet à ses filles….
    Une de mes filles fait beaucoup de fitness et l’autre aime se maquiller
    Les 2 soignent leur peau et me demandent parfois des conseils
    Voili
    Gros bisous

  25. nicole
    Auteur/autrice
    20 janvier 2015 / 14 h 19 min

    Un sujet plein de promesses de commentaires. je vais vous avouer quelque chose, j’ai pleuré en lisant vos commentaires car je constate le poids que nous avons dans une éducation. Moi , je pense que je me suis construite par opposition de toutes les façons par rapport à mes parents car au risque de choquer je ne voulais absolument pas leur ressembler. Je l’ai dit et c’est un soulagement à cet instant. Dés que j’ai été coquette ma mère me comparait à une femme de mauvaise vie disait elle ou elle riait aux éclats en critiquant ma tenue , ma coiffure ou mon maquillage. Mon père déçu de me voir prendre cette voie professionnelle disait esthéticienne ou parepapeticienne c’est la même chose. oui je me suis construite par opposition et je suppose que le choix de mon métier a sans doute été aussi une sorte de provocation silencieuse de ma part et tant mieux car je ne regrette rien de rien comme disait Édith Piaf mille bisous et merci à Lana et à vos commentaires

    • 20 janvier 2015 / 15 h 02 min

      Ma chère Nicole… tu sais ma mère était contente de partir vers l’Afrique ( la brousse) avec ses enfants de 4 ans et 3 mois (moi) pour se fuir de sa mère « vieux jeu » « trop sévère »…Enfin, elle pouvait devenir elle-meme, avec ses robes qu’elles faisait elle-meme, porter son rouge à lèvres.. faire sa coiffure à elle: .ETRE FEMME!!!! dans des conditions: pas d’électricité, machine à laver, télé etc
      mais elle se sentait : LIBRE! Elle m’a toujours dit: si t’as plustard un homme qui te laisses pas etre toi-meme: quittes-le! Elle était très avant-garde pour son temps!
      Alors le 1° homme je l’ai quitte…après la naissance de mon fils…et le 2° homme: whaw…il me laisait LIBRE,…etre moi: sara ( je l’ai prévenu d’avance 🙂 ) et j’ai attendu quelques années avant de me marier, pour voir si c’était pas la comédie … bisou x sara

    • Mamiejojo
      20 janvier 2015 / 15 h 13 min

      En ce qui me concerne tu ne me choques absolument pas Nicole, bien sûr je te connais maintenant depuis plus de 2 ans et tu nous a fait beaucoup de confidences sur ta vie… nous avons toutes échangées beaucoup de confidences, toi et les amies du blog ont toujours été très présentes pour nous soutenir dans nos moments de doute et de tristesse et cet esprit n’a pas changé. Pour ma part j’ai toujours eu peur de ressembler à mes parents, moins physiquement que par leur amour ou leur caractère… mon père m’a rayé (non effacé) de sa vie comme ça… d’un simple coup de gomme, comment peut-on effacer un enfant de sa vie 😯 je n’ai jamais compris mais ouf je sais maintenant que je ne reproduirai pas le même schéma quand à ma maman elle a toujours été présente mais elle avait une telle peur de la vieillesse, elle était aussi hypocondriaque et elle a été tellement exigeante quand à ma présence à ses côtés à tout instant…. malheureusement elle m’a transmis sa peur de vieillir, heureusement je ne suis pas hypocondriaque, et j’ai tellement peur d’être trop envahissante avec mes fils que je me demande parfois si je ne mets pas trop de distance…. Tu vois Nicole je suis toujours aussi bavarde 😳

    • Laidet Isabelle
      20 janvier 2015 / 16 h 33 min

      Bienvenue dans le club des petites filles qui en on c…. , dans mon autre mail je vous ai dit que je sentais des similitudes de parcours, je ne me suis pas trompée. Votre blog est le SEUL blog beauté au monde ou l’on arrive a faire de la psy et se dévoiler comme jamais , même par petites touches…… Mais les 2 sont liés, et la façade n’est jamais le reflet de la realité, je l’ai bien appris dans mes études et je le constate chaque jours même sous la plus grosse des doudounnes d’hiver.
      Bises Nicole, je vous estime beaucoup, bises à tous et toutes. C’est une vrai chaîne de l’amitié.
      Ne jugeons jamais les autres sans les connaitre.

    • kim
      20 janvier 2015 / 19 h 06 min

      PS: j’ai omis de dire que j’ai 2 garçons, donc pas grand chose à transmettre, et que pour mes 2bonhommes , je veux rester la plus belle maman du monde!!!!!!

    • Danielle
      20 janvier 2015 / 20 h 44 min

      Nicole, moi aussi je ne voulais pas leur ressembler…..

    • Lana
      20 janvier 2015 / 20 h 52 min

      comme je te comprends Nicole!
      quel courage il a du te falloir pour essuyer ces moqueries voire ces insultes!
      et heureusement que tu ne regrettes rien, on n’est pas les clones de nos parents, vive la diversité, la créativité propre
      Si on écoutait tous les parents, il faudrait avoir un super job dans le marketing/education nationale/finances etc…un beau mari/gendre idéal, des enfants sages , et remercier ses parents tous les jours…ce que je dis je l’applique à moi-méme, j’ai eu envie que ma fille suive un peu ce modéle, elle m’a bien remise en place et elle a eu raison!
      tu es vraiment une belle personne Nicole
      Bisous

    • Lana
      20 janvier 2015 / 20 h 54 min

      PS: moi non plus je ne voulais pas du tout ressembler à ma mére, et je ne voulais surtout pas de leur vie !

  26. Haurore (Marie Lucas)
    20 janvier 2015 / 14 h 12 min

    Merci Nicole pour ton intéressante vidéo!

    Tu parles très sobrement de cette transmission et aussi du manque de compliments alors qu’il suffisait de te regarder pour te trouver belle! Je suis persuadée, qu’avec ou sans maquillage tu l’étais!

    En ce qui me concerne, ce qui me fascinait c’était les magazines et les belles femmes que j’y voyais.

    J’ai toujours cherché a être élégante mais, n’ayant pas d’exemple dans mon entourage, Je me suis faite toute seule comme ont dit, avec des réussites et pas mal de ratages a mon avis.

    Ma maman n’avait aucun gout ni pour s’habiller ni pour le choix des formes et des couleurs.

    Ma grand mère était belle au naturel et savait s’habiller mais je n’aimais pas les couleurs et les modèles, que pourtant quand j’y pense maintenant, lui allaient bien.

    Par contre les éloges et les compliments au sein de ma famille et de mon entourage n’ont pas manqué, je me suis même cru belle a un moment donné, alors que je suis tout a fait commune comme type de femme et cela me va!

    Je me maquille un peu plus depuis que j’ai découvert tes vidéos. Je suis ridée comme une vieille pomme et je ne réussis pas toujours un maquillage correct, je me cherche encore et tes conseils me sont précieux, même si pour moi, le maquillage reste facultatif.

    Belle journée a toi Nicole et je vous embrasse toutes affectueusement, Marie (haurore)

  27. OPALYNE
    20 janvier 2015 / 14 h 09 min

    J’ai pris conscience de ma féminité assez tard. Quand j’ai quitté le carcan familial. Où ! Quand même ma mère moins complexée que moi. A toujours soigné sa peau avec de bons produits (Orlane, Mésségué etc.. Et maquillage léger. Cheveux colorés et coiffés. Bien habillée, elle cousait ses vêtements, et portait des escarpins.
    J’ai toujours refusé de la copier. Mais inconsciemment, j’ai pris des notes.
    *
    Aujourd’hui, il y a pléthore de produits de toutes sortes et vêtements à profusion…. Qu’il est difficile, voir impossible ! A moins de faire un rejet ! D’échapper à l’envie d’être féminine. 🙂

  28. Michèleange
    20 janvier 2015 / 13 h 55 min

    Je me retrouve dans certains commentaires…Maman était une femme élégante, toujours très bien habillée avec ce côté chic et original qui la distinguait des autres femmes. Elle prenait grand soin de sa peau mais ne se maquillait que très peu et ne supportait pas les parfums. De même, elle ne s’intérêssait pas aux bijoux. Elle m’a transmis l’habitude de prendre soin de moi, le goût des vêtements de belle qualité avec des coupes et des couleurs originales.
    Ma Grand’Mère paternelle était une femme très élégante aussi : elle s’habillait très bien et pouvait me décrire ses »toilettes » de jeune fille et de jeune femme pendant des heure avec une telle précision que je pouvais presque les voir! Quand elle sortait, elle mettait ce fameux rouge dont vous parlez et elle se parfumait (trop fort aux goût des autres). Moi, j’adorais! Elle mettait des bas très fins avec des jarretières, avait toujours des peignoirs soyeux…Elle avait de belles mains et a pris grand soin de ses ongles jusqu’à la fin de sa vie! Elle m’a transmis une certaine image de la féminité à travers tout cela. Mais on n’abordait jamais le sujet à la maison…Mon père avait une élégance naturelle mais c’était ma mère qui choisissait ses vêtements…Il n’a jamais rien dit à mon sujet: pas de compliment dans cette famille…
    Ma fille est moins féminine, elle s’habille de façon sportive et a de magnifiques cheveux et de très beaux yeux verts. Elle maquille ses yeux assez fort, c’est tout! Elle commence à prendre soin de sa peau mais refuse mes conseils. J’ai donc laissé tomber le sujet et…elle semble avoir en tête mes paroles car de petits changements s’opèrent!

  29. myriam
    20 janvier 2015 / 13 h 53 min

    PS. Après cette longue bafouille, je tiens à remercier mes enfants pour m’avoir ouverts les yeux. Nos enfants nous apprennent beaucoup, ils nous forcent aussi à évoluer, à se remettre en question. C’est pas toujours confortable.
    Ma fille est très coquette, c’est une très belle jeune femme et ma petite fille qui n’a que 2 ans est déjà attirée par les colliers, les vernis à ongle….donc, je crois que c’est bien parti du côté feminin. Mes fils aiment tous 3 des femmes féminines et sachant réfléchir.

  30. myriam
    20 janvier 2015 / 13 h 25 min

    J’ai une histoire de construction de la »féminité » très proche de la tienne Nicole. Là où elle diverge, c’est que ma mere était une telle handicapée de l’amour, centrée sur son unique petite personne, rigide, tirée à quatre épingle d’une manière obsessive, que j’ai tout refusé en bloc. Je suis devenue « baba cool » – sans le côté sale, j’en ai horreur -. des cheveux jamais coiffés et longs. Mon seul rapport avec ma féminité a été le maquillage des yeux (kool et mascara), les crèmes de jour et de nuit , les boucles d’oreilles et le parfum. Jamais élégante, par opposition à ma mere….que de temps perdu……
    Par la suite un travail très prenant et 4 enfants a fait que je n’ai jamais consacré plus de 3 minutes par jour à ma petite personne – le temps d’appliquer une crème et de cercler de noir mes yeux avec un peu de mascara sur les cils.
    Soudainement, à 50 ans et avec l’aide des sarcasmes de mes enfants, j’ai compris que mon chignon en tour de Pise, mes teeshirts informes et mes yeux de panda avaient eus leur temps, que c’était le moment de passer à autre chose. J’ai commencé timidement, puis sûrement à m’acheter des vêtements et des chaussures, puis à faire des manucures et des pédicures (des premières je vous dis). Le maquillage….je ne savais pas grand chose de « l’affaire », tout ceci me semblait bien mystérieux, c’est grâce à toi Nicole que j’ai abandonné le kool pour me maquiller enfin correctement, avec FdeT et toutiquanti…c’est très joli. Avant c’était une grande nébuleuse qui ne me semblait accessible qu’aux femmes riches et oisives….Le seul effort qu’il me reste à faire, ce sont mes cheveux….J’ai une tignasse infernale, indomptable. Je ne les veux pas courts et pas trop stricte. J’ai beau les coiffer, ils ne tiennent pas, trop lourds…..je vais bien finir par trouver, il n’est jamais trop tard, et mon mari apprécie beaucoup mon nouveau look, il m’a dit cependant qu’il m’a toujours trouvée féminine et gracieuse.
    Je me sens enfin réconcilliée avec ma propre histoire, et guérie en grande partie de beaucoup de blessures d’enfance.

  31. Marie-Françoise de Rennes
    20 janvier 2015 / 13 h 04 min

    La féminité faisait peur à ma mère, elle avait des mots lourds quand elle voyait une femme maquillée . De milieu catho., j’étais habillée en bleu marine :surtout bien présenter pour aller à la messe ! ma mère a eu un gros problème avec le corps et sa représentation (j’arrête là sinon je vais écrire cent pages). Ado. j’ai acheté des magasines féminins faisant fonction de mode d’emploi.Maintenant j’aime les blogs beauté, même si je ne me maquille pas, il y a des mots qui sont comme des permissions; les mots que j’ai entendu dans mon enfance et adolescence n’étaient pas sains.

  32. Bipolette
    20 janvier 2015 / 12 h 11 min

    Nicle tu m’as obligée à réfléchir…… je pense que l’apprentissage de la féminité m’est venue des femmes de ma famille, mes grands-mères, ma mère, ma soeur aînée, mais le goût de la féminité m’est venu à l’adolescence de mes amies avec lesquelles les conversations et bavardages étaient intarissables tandis que dans ma famille il y avait peu de place pour parler de « ces choses là » . Donc j’ai éprouvé un grand sentiment de solitude familiale sur ce sujet. En revanche ma mère a bien vieilli, elle ne s’est jamais plainte des années qui passent et son attitude a été une leçon de vie dont je lui suis très reconnaissante, qui m’a beaucoup aidée. Quand le temps du vieillissement est arrivé, comme elle je l’ai accepté….. En fait il me semble que la transmission générationnelle dure longtemps dans la vie d’une femme et ne se limite pas seulement à l’enfance ou l’adolescence……. j’ai hâte de lire ce qu’en dise les autres mais là je dois m’en aller……. Je vous embrasse toutes

    • Mamiejojo
      20 janvier 2015 / 13 h 37 min

      Bisous à toi Bipolette. Mamiejojo

    • Lana
      20 janvier 2015 / 20 h 58 min

      tu as absolument raison Bipolette quand tu dis que la transmission générationnelle dure toute la vie, j’y pense et je me compare trés souvent
      bises

  33. 20 janvier 2015 / 11 h 47 min

    Bonjour tout le monde.
    De ce que je me souvienne la transmission n.a pas été oral. Ma maman etait très coquette, soignée et je n.ai pas de souvenir d.elle sortant sans être maquillée. La transmission s.est plus faite par mimétisme je crois. D.ailleurs maman â 75 ans et se maquille tous les jours. Par contre du côté de mon père cela était compliqué (algérien) il ne voulait pas adolescente que je touche à quoi que ce soit. J’en ai beaucoup souffert. Nos chemins se sont séparés lorsque j’ai eu 15 ans et je dois dire qu’à l’époque un nouvel espace de liberté s’est ouvert pour moi. Même si au fond de moi il restera cette profonde blessure de ne pas l’avoir vu veiller.
    Ma grand mère maternelle elle je crois avec ses 7 enfants n’avait guère de temps et de moyens pour se consacrer à elle.
    Moi j’ai le bonheur d’avoir deux filles. L’aînée de 33 ans est plus naturelle et avec ses 3 enfants, je pense qu’elle manque de temps aussi. Mais on échange assez régulièrement et l’encourage toujours à prendre du temps,pour elle. La cadette (22 ans) est plus « féminine » et c’est elle qui m’a initié à YouTube et fait découvrir Nicole. On échange des conseils et lorsque je vais chez elle….je trouve toujours le produit que je ne connais pas… C’est trop drôle. En fait maintenant j’ai l’impression que les rôles s’inversent… C’est aussi cela la vie !!!

    • Mamiejojo
      20 janvier 2015 / 13 h 35 min

      Tout à fait d’accord avec toi. Bisous. Mamiejojo

  34. Lana
    20 janvier 2015 / 11 h 17 min

    Merci beaucoup Nicole!!
    c’est un sujet qui me tenait à cœur et qui j’espère va « parler » à tous (tes)!
    je suis tellement différente de ce que fut ma mère que ça m’a posé souvent question!
    ma mère était une belle femme brune, aux sourcils bien dessinés et à la silhouette mince et musclée, son credo était: » on n’arrive à tout par la volonté! »
    il est vrai qu’elle venait d’un milieu rural , pauvre et elle avait fait de études longues qui lui ont permis d’avoir une bonne situation

    elle n’a jamais mis que de la crème Nivea , un peu de rouge dans les grandes occasions et seul luxe le parfum Diorissimo!
    elle ne s’intéressait à moi surtout pour mes résultats scolaires, et elle était tres exigeante!
    j’étais dans des écoles où on partait l’uniforme, elle essayait de combattre ma tendance à la coquetterie (pour elle coquetterie avait une connotation péjorative)
    quand j’ai commencé à grossir à la puberté , elle a estimé que c’était aussi une histoire de volonté, elle ne m’a pas aidée car elle estimait que c’était de ma faute (imaginez l’ambiance à l’époque…)
    J’adorais ma grand-mère maternelle qui avait d’autres chats à fouetter (veuve à 33 ans avec 3 jeunes enfants et une petite exploitation agricole ….) que de s’occuper d’elle, je pense qu’elle n’a jamais pu s’accorder un moment pour elle!
    je n’ai pas connu ma grand-mère paternelle qui a dispau pendant la guerre de 40, il existe trés peu de photos d’elle, et mon pére ne pouvait pas parler d’elle…
    Mon pére s’intéressait à la beauté , aimait s’habiller, son leitmotiv « je n’ai pas les moyens d’acheter bon marché », il choisissait aussi les vêtement de ma mére,
    c’était des beaux vetements classiques confectionnés dans de beaux tissus
    il m’achetait volontiers des babioles pour combler mes envies de coquetterie, donnait son avis sur mes essais de coiffure, quand j’ai grossi , il est resté en retrait, peut-être dépassé par la situation, la seule chose qu’il m’a dit c’est que sa maman avait été forte elle aussi (ça m’avait beaucoup touchée qu’il me dise cela)
    j’ai pu enfin m’épanouir quand j’ai commencé a gagner qq argent, je me suis faite percer les oreilles (ma mére trouvait ça trés, tres vulgaire)-
    et bien sur? j’ai incité ma fille à s’occuper d’elle à se mettre en valeur…eh bien elle tient de sa grand_mére!!!
    cela ne l’intéresse pas, mais je ne désarme pas, je sais qu’elle m’écoute (un peu) malgré tout
    car je suis très bienveillante !
    par contre , accord parfait avec ma nièce (fille de ma sœur) qui est passionnée par la beauté , ce qui n’est pas de le cas de ma soeur, réplique de notre mére en plus adoucie et empathique
    elle m’avait demandé que j’aide sa fille a choisir ses premiers vêtements et son maquillage de jeune étudiante
    évidemment j’ai écrit des tartines…!!
    je finis par un hommage à mon papa-disparu depuis bien longtemps-ce fut le seul qui m’a encouragée à épanouir ma féminité
    Merci si vous m’avez lu jusqu’au bout!!

    • Bipolette
      20 janvier 2015 / 13 h 08 min

      Lana je t’ai lue jusqu’au bout bien sûr, j’ai été très émue par ce que tu nous a confié avec délicatesse et tact, merci, Bipolette

    • Mamiejojo
      20 janvier 2015 / 13 h 33 min

      Bien sûr que je t’ai lu jusqu’au bout et avec beaucoup d’intérêt d’ailleurs 😛 Chaque témoignage est très intéressant, et je remarque que dans l’ensemble comme le dit Lillatulipe la transmission a surtout été par mimétisme et observation. Pour ma part je n’aimais pas du tout l’ombre à paupières verte et les parfums bon marché beaucoup trop sucrés que mettaient maman réaction, je prends soin de ma peau, je me maquille, j’essaie d’être coquette tout comme elle mais je n’achète que de vrais parfums jamais sucrés, jamais de vert sur mes paupières 😆 Bisous. Mamiejojo

    • OPALYNE
      20 janvier 2015 / 13 h 55 min

      J’ai lu jusqu’au bout…. Ce n’était pas aussi long que tu le crois Lana… 🙂
      Bises

    • Haurore (Marie Lucas)
      20 janvier 2015 / 14 h 23 min

      Merci Lana… Pour moi, une belle personne c’est avant tout ce que l’on devine d’elle! Je crois que tu es une belle personne tout comme Nicole.

    • Danielle
      20 janvier 2015 / 20 h 31 min

      J’ai lu jusqu’au bout! xxxxxxxxx

    • Mamiejojo
      21 janvier 2015 / 0 h 45 min

      Oui Lana ma grand mère maternelle était particulière c’était une maîtresse femme ! Elle m’a toujours beaucoup impressionnée ou plus exactement elle me faisait peur. Mon père m’emmenait voir mes grands parents tous les samedi ou dimanche matin j’adorais mon grand père, un être adorable. Ma grand mère était froide et distante. Je sais que mon père n’aimait pas beaucoup sa mère et il avait ses raisons mais ça c’est une autre histoire. Bisous Lana. Mamiejojo

  35. Annette
    20 janvier 2015 / 11 h 09 min

    Coucou Nicole,

    Ma maman ne se maquillait pas mais elle était belle, grande, je n’ai pas connu ma grand-mère maternelle, ce que je regrette, quand je vois des photos , elle était belle.
    Pour le maquillage , j’ai appris seule et en discutant avec des amies
    Ma fille a mis longtemps pour se maquiller, par contre ma petite-fille adore ça, et toutes les deux nous sommes très complices.
    Papa , agriculteur, ne se souciait pas cela.
    Bonne journée
    Bisous
    Annette

  36. 20 janvier 2015 / 11 h 06 min

    Soleil chez nous à Montpellier!!
    Merci je note cette recette, j’adore.
    Bonne journée!

  37. 20 janvier 2015 / 11 h 04 min

    Re-coucou… mon fils : par son travail il est habillé : costume… temps libre: short-t-shirt!
    et surtout: sport… jogging…ah, ça j’ai peutetre transmit à mon fils depuis enfance! et de manger « sain » depuis qu’il était bébé…ma belle-fille: reve de jeune femme gaie… elle se fait belle, meme avec 3 enfants! et son travail!
    Elle est exemple pour beaucoup de jeunes d’ici! qui souvent sont plus agé que leur age, négligés, qui donnent que de l’importance a leur I pad!
    MAMIeJOJO: hier je suis pas venu sur le blog…je me bat contre la grippe… 🙁 froid-chaud! Tu connais hé! bisou, sara x

    • Mamiejojo
      20 janvier 2015 / 13 h 46 min

      Oh oui je connais ma Sarah 😛 La grippe qu’elle poisse mais bon il y a pire n’est ce pas ❓ Je me fais du souci pour ma mémoire, j’avais un peu occulté que ta belle-fille et ton fils avaient 3 enfants. Je sais par contre que tu as pu voir ton fils quelques fois depuis cet été et ça c’est super. Gros bisous belle Sarah. Mamiejojo

  38. marie7169
    20 janvier 2015 / 11 h 02 min

    bonjour Nicole, eh oui il neige pas loin de Lyon et du coup il fait froid, ça change des dernières semaines magnifiques que nous avons eu! la transmission de la féminité, eh bien ma maman se maquille de façon très naturelle et j’ai repris ces bases car je trouve cela parfait de ne pas trop en faire. un maquillage naturel permet de se mettre en valeur et de rester tel que nous sommes. elle m’expliquait l’importance de bien se démaquiller. mon papa aussi est toujours très élégant. étant menuisier, il était toujours en cotte de travail et lorsqu’il la quitte, il prend un soin particulier pour se faire beau. et il sent toujours très bon! je sais quoi lui offre pour Noël et anniversaire, du parfum ou autres crèmes de soin! et c’est vrai qu’inconsciemment, on suit l’exemple de nos parents. et en parlant des ongles de ta maman, ça me fait penser que ma grand-mère du côté de mon père a également de superbes mains. même à son âge, j’envie ses mains avec des doigts tout fins et toujours très bien entretenus. et elle porte un parfum fleuri qui correspond parfaitement à sa personnalité. aaah tout ces souvenirs que nous avons de nos grands-parents!
    bisous

    • marie7169
      20 janvier 2015 / 11 h 03 min

      oh et j’oubliais, ma maman prend soin de bien s’hydrater le visage matin et soir après avoir nettoyé minutieusement la peau. et ça, elle met un point d’honneur à ce que fasse pareil.

  39. 20 janvier 2015 / 10 h 40 min

    Coucou chère Nicole, tout le monde 🙂
    Tout d’abord : une bonne journée! 😛 meme s’il fait froid-gris!
    Dans mon cas c’est que ma mère… femme très belle…maquillage fraiche, ..svelte.. bon gout pour s’habiller…son style à elle: élégante…jamais des pantalons…elle s’est jamais habillé: mémé.. ou la coifffure mémé.(ce que j’ai fort aimer en elle) Un bon parfum et elle a jouer tennis avec mon père jusqu’à ses 70 ans… Ses conseils depuis mes 18 ans étaient: stp sara soignes-ta peau, avec crème hydtatante, c’est si importante pour plus tard…bois beaucoup d’eau…jus d’orange c’était depuis enfance: le matin, aussi pour mon père….j’ai jamais vu des gateaux ou biscuits ( elle n’aimait non plus le sucre)protège tes cheveux contre le fort soleil(Maroc, Inde) et ton corps (Lancaster)…si t’as une petite tache: va vers dermato… ah et: huile de ricin pour les cils…tout ça j’ai fort aimé dans ma mère…aussi et surtout: elle aimait la vie à fond, je voyais en elle pas une maman, mais une vraie amie!!!
    J’ai beaucoup appris de notre chère Nicole aussi, Merci Nicole!
    De mon père? Quand on va manger, je suis fiere de lui, et je lui dis aussi: il s’habille classique, manteau gris foncé, cravatte,… pas pépé, et je ne mets jamais de pantalon 🙂 mais une robe qui dépasse un peu les genoux.. ceintré dans la taille.et biensure maquillage,eau de toilette…petit talon…. il me dit toujours: t’as pas ton age! et moi: 🙂
    Si j’ai transmits… ???? les quelques amies que je connais sont élégantes mais pas chichi! ou tete en l’air! J’adore les gens qui se soignent mais pas que ça devient : le principal dans la vie, une obsession! Dans la tete il doivent aussi avoir « une beauté »! Homme, femme c’est la meme chose!…………et surtout: le vraie sourire!!!! Pas de théatre!
    Vous embrasse,
    sara x

  40. Nadia
    20 janvier 2015 / 10 h 33 min

    Ma mère, mes grands-mères ne m’ont rien transmis dans ce domaine. Ma soeur, tout en étant quand même un minimum féminine, n’est pas très intéressée par tout cela.

    C’est venu tout seul, à l’adolescence…les premières envies de maquillage…puis cela a amplifié surtout ces dernières années, avec un mari qui approuve et encourage. Puis Nicole, la touche finale !

    Je n’ai pas pu transmettre à mes filles vu que je n’ai que des garçons ! Mes nièces ? Une d’entre elles l’est assez et nous en parlons quand nous nous voyons. Par contre, j’ai une nièce par alliance (aucun lien de sang) qui n’a que 15 ans mais qui promet dans ce domaine ! Ses parents sont séparés et son papa la gâte beaucoup. Elle est donc déjà fan des NAKED….Et bien, de tous mes neveu et nièces, c’est la seule qui n’a pas eu un bon d’achat pour Noël : je suis allée direct chez Sephora !
    Mes fils ? Très différents bien qu’éduqués pareillement. L’aîné est baba-cool (ça se dit encore ?) : pantalon à mi-fesses (Grrrrrrrrr), look un peu « sauvage (coiffé de dreds : re-grrrrrrrrrrrrr) …Le second est toujours bien habillé. Dans la limite de ses moyens mais toujours très propre (cheveux courts toujours impeccables, y compris). Certes, ils ne sont pas frères biologiques mais je les ai élevés tout pareil !

  41. monneron florence
    20 janvier 2015 / 10 h 13 min

    Quel amour et émotion dans ta vidéo,c’est extrêmement touchant.
    Moi, mes parents étaient boulangers dans un petit village donc pas de temps pour nous, leurs trois filles.ma mère aller très régulièrement chez le coiffeur,c’est tout.ma grand mère que j’adorais ne m’a pas transmis ce genre de choses mais m’a étouffé d’amour et c’est le mieux,non?
    Quant a ma fille,elle est ultra féminine,elle me ressemble beaucoup physiquement, elle a appris en me regardant,je pense. Mais la bienveillance des références masculines m’a manquée pour Mme forger une confiance en moi…bisous nicole

  42. Caroline
    20 janvier 2015 / 9 h 21 min

    Bonjour a toutes et tous. Ma mère est très féminine, toujours maquillée et super bien habillée. Et moi jusqu’a il y a qques années je ne l’étais pas du tout. J’avais une allure plutot masculine.un jour je me suis éveillée je suis allée sur you tube pour apprendre a me maquiller et là je t’ai trouvé! Tu m’as bcp apporté ainsi que pacano, rose et mamiejojo qui m’ont prodigué moult conseils merci a toutes. Je ne parlerai pas de mon père qui s’est barré quand j’avais 9 ans. Par contre j’ai transmis a mon fils le fait d’étre tjs bien habillé et j’en tire une certaine fierté!
    Bonne journée. Bisous

    • Mamiejojo
      20 janvier 2015 / 13 h 47 min

      A chacune son style ma belle et le tien te va très bien, avec un peu de maquillage c’est parfait ! Gros bisous ma juju. Mamiejojo

  43. 20 janvier 2015 / 9 h 07 min

    Hello petite nicole et vous toutes moi même si je suis un mec ma mère la toujours dit un homme ne doit toujours sortir de la maison propre et frait et puis sentir bon et rasez ,voilà les critère ds la famille lol et moi comme je n aurais jamais d enfant et bien il n y aura aucune transmission.bizz il fait un temp de chien a lyon et chez les parent a 40 kilomètre il neige

    • Caroline
      20 janvier 2015 / 9 h 22 min

      Bonne journée mon ami. Bisous

    • OPALYNE
      20 janvier 2015 / 13 h 47 min

      Tu te trompe Penna !!!
      Tu peux parfaitement transmettre à qui que ce soit et même tu n’en saura peut-être rien…!!!
      Nous pouvons prendre référence… quelqu’un… sans qu’il y ait un lien filiale…!
      *
      Ah! Tu croyais t’en tirer comme ça hein… Et bien non…! 🙂
      Bisous

    • Mamiejojo
      20 janvier 2015 / 13 h 52 min

      Et tout ce que tu transmets à tes clientes hein ? et à tes amis ce n’est pas rien ! Prendre soin de soi, le visage souriant, la délicatesse, la gentillesse et j’en passe… et surtout tes précieux conseils pour lesquels je te remercie une nouvelle fois. Gros bisous Benoît. Mamiejojo.

    • nicole
      Auteur/autrice
      20 janvier 2015 / 14 h 20 min

      tu transmets et tu transmettras tooute ta vie Benoit tu en as et l’envie et le coeur bisous

    • ROSE
      20 janvier 2015 / 20 h 55 min

      On transmet toujours quelque chose Benoit Meme infime Bisous

  44. chantal de Neuchâtel
    20 janvier 2015 / 9 h 00 min

    Elle ne m’a pas été transmise: être fille dans ma famille c’etait devenir la servante des hommes…
    La féminité, je la découvre grâce aux blogs, le vôtre tout particulièrement et j’ai 55ans, inutile de vous dire que j’ai besoin de séances de rattrapage…

  45. 20 janvier 2015 / 8 h 47 min

    Bonjour
    Ma grand mère paternelle était une femme que j’adorais : grande , solide , des cheveux longs qui lorsqu’ils ont été coupés ont été transformés en une magnifique tresse par mon grand père posticheur(que je conserve précieusement ). Un jour ma mère m’a dit : « tu ressembles de plus en plus à ta grand mère » et là j’ai compris ce que cette femme représentait pour elle , et j’en ai fait mon modèle.
    Ce matin télématin dans sa rubrique santé a présenté un ouvrage et son auteur sur la gymnastique faciale et j’ai pensé bien sur à notre coach.
    Bonne journée à tous

  46. Sylvette
    20 janvier 2015 / 8 h 44 min

    Bonjour Nicole et les amis, tout d’abord je voudrais te parler de cette déception et culpabilité que tu ressens au sujet de ta transmission à ta fille, tu sais j’ai toujours remarqué que le gout du maquillage saute une génération : ma mère ne se maquillait jamais à part le rouge à lèvres et moi j’ai toujours été folle de tout cela, ma fille a grandi la dedans et justement… elle ne se maquille jamais… en ai je trop fait? cela l’a t il dégoûtée?je ne sais pas mais j’ai observé le même phénomène avec des amies.
    La transmission c’était ma mere et ma grand mère qui m’ont transmis des choses différentes.
    Ma grand mère m’a transmis l’horreur du négligé: être habillée simplement peut être mais toujours avec des vêtements très nets, bien repassés les cheveux propres bien coiffes, les ongles nets. pour elle il fallait être ce qu’elle appelait « impeccable » et cela elle me le répétait régulièrement.
    Ma maman ne m’a jamais vraiment de conseils, mais c’était une femme comme ta mère, Nicole, pas de maquillage mais une grande élégance avec une classe innée, des couleurs toujours douces et bien assorties, des beaux vêtements « chics » elle était pour moi un modèle et forcement m’a influencée même si je ne me suis jamais trop habillée dans ce style, par désir de me démarquer de ma maman même si je sais que je lui ressemble énormément.
    Ma fille j’ai essayé de lui transmettre les exemples de ma grand mère (être impeccable) et de ma mère (avoir de la classe et de l’élégance) mais j’ai ajouté quelque chose: être toi même, ne cède pas aux diktats des modes, trouve ton style et je trouve qu’elle y réussit fort bien…
    C’est un très beau sujet que nous as proposé Lana et je te trouve radieuse Nicole lorsque tu nous parles de ta grand mère et de ta mère, on sent beaucoup d’amour dans tes paroles et dans tes yeux…
    Grosses bises à tous.

  47. Betty Boop
    20 janvier 2015 / 8 h 00 min

    Ouah! sujet épineux que celui d’aujourd’hui…bon, je me lance malgré tout! aucune transmission féminine de quelque nature qu’elle soit! je me suis construite toute seule. Je sortais du lot car ma soeur n’était pas non plus féminine. J’ai écouté, observé, suivi des conseils et fais le tri…pour le maquillage, c’est toi, ma chère Nicole, que je suis. Tu es mon prof de beauté et j’en suis ravie. Je n’ai pas de fille mais un fils à qui je tente (avec succès depuis quelques jours, youpi!) de transmettre des conseils sur l’importance d’être bien habillé, bien coiffé et de sentir bon pour être bien dans sa tête…

    Voilà, gros bisous

  48. Laidet Isabelle
    20 janvier 2015 / 4 h 48 min

    J’ai écris ce post avant de voir la vidéo et je me rends compte des similitudes….
    Nos souvenirs se ressemblent sur certains points. Mes 2 grands mères etaient aussi de belles femmes élégantes, et une , n’avait jamais coupé ses cheveux, ils étaient d’un blanc magnifique et arrivaient a ses pieds. Quand elle defaisait ses cheveux, elle ressemblait à un Ange…….J’en garde une vision de bonheur inouï.
    J’arrête car trop de souvenirs.
    Bises.

  49. Laidet Isabelle
    20 janvier 2015 / 4 h 30 min

    Wouah quelle question …..elle fait remonter les souvenirs enfouis volontairement ou non….
    C’est peut-être l’insomnie qui me fait y répondre car sans vouloir offenser personne, c’est une question assez « intime » à débattre avec des amies virtuelles et en même temps, c’est notre enfance qui nous a construit et notre personnalité en est le reflet.
    Mes parents étaient beaux et glamour tous les 2. Un couple qui attirait les regards…..( qui dansaient le tango etc)………..le mien en premier.
    Ma mère était très classe, dotée de cheveux sublimes et d’un je ne sais quoi qui attirait tout le monde. Toujours élégante et manucurée, « bijoutée », parfumée,… son vernis rouge m’hypnotisait. Elle se fabriquait certains vêtements vraiment uniques et originaux et les portait à merveille avec ses escarpins ou en faisait faire pour que personne ne s’habille comme elle.
    Mais son caractère était dur, cela rajoutait à son charme et déroutait.
    Mon père était toujours en costume 3 pièces et se parfumait avec Cuir de Russie de Chanel. Un hidalgo….
    La douceur était peinte sur son visage.
    Quand il était dans le désert (il était chercheur) , ses bottes en cuir , son short Saharien et son casque colonial, lui donnait une allure de baroudeur de charme.
    Quand j’ai atteint l’adolescence , j’ai mis un jour, le vernis rouge de ma mère sur mes ongles, et « piqués » des vêtements et talons, « , elle m’a demandé de les retirer en me disant que sur moi cela faisait  » mauvais genre. » Oui la jalousie mére/fille existe…….et fait souffrir, surtout quand on aime ses parents et les admire.
    J’en ai été profondement blessée et humiliée.
    On me trouvais jolie, et je crois qu »elle en a pris ombrage.
    Elle me dévalorisait dans mes choix véstimentaires et de maquillage.
    Elle a donc été un modèle d’élégance et en même temps , ma fait douter de moi.
    A l’âge adulte, j’ai trouvé mon propre style, élégant mais original , différent et décalé et surtout unique.
    Je lui en ai voulu longtemps et ce soir encore, je pense que tous mes doutes remontent à cette époque.
    Mon père m’a transmis son humilité, son côté sain , et c’est mon plus bel héritage beauté.
    Moi, j’ai transmis ce côté paternel à mon fils qui est depuis ses 15 ans un vrai Dandy, cheveux toujours entretenus et très longs attachés avec un ruban, et vêtements souvent simples mais chics, portés avec élégance et originalité.
    Histoire si longue sur un blog mais si petite dans une vie et ancrée dans mes souvenirs.
    L’heure d’aller au dodo et d’arrêter de raconter ma vie.
    Bises à toutes et à tous, je suis heureuse de trouver des amies sur ce blog.
    Je vous en remercie.
    Dur de se livrer et de raconter, seule dans la nuit.
    Bonne journée à tous et toutes et Merci à Nicole.

  50. suzanne-violette@sympatico.ca
    20 janvier 2015 / 4 h 07 min

    Je sent tellement d’amour au travers tes mots Nicole. C’est touchant.
    L’influence de ma féminité provient de mes deux parents. Ma mère, qui était une femme d’affaire occupant un poste de haut niveau était toujours bien mise des cheveux aux orteils. Une femme très élégante et distinguée, c’est comme cela que je la voyais quitter la maison le matin, et y revenir le soir. C’est l’image d’une très belle femme que je retiens. Elle a aujourd’hui 84 ans, et quoiqu’elle ait une santé fragile, elle continue d’être toujours élégante. Toutefois, elle n’avait pas de temps pour moi. Alors, avoir une maman qui m’entoure, et me conseille, je n’ai pas connue ça…………..Mon père, maintenant décédé, était aussi un homme très fier. Quoiqu’il occupait un métier manuel je ne l’ai jamais vu revenir du travail avec des habits souillés. Il se changeait de vêtements sur le chantier de travail, avant de revenir à la maison. Dès qu’il en avait l’occasion, il aimait se vêtir chiquement. Il sentait toujours très bon. Étant la seule fille de la famille, j’étais précieuse pour lui, et il était fier de moi. Il me le disait. Nous avions une belle complicité. Moi, je n’ai personne à qui transmettre ma féminité, je n’ai pas d’enfants. Pas que je n’aurais pas aimé cela, mais la vie en a décidé autrement.

  51. Mamiejojo
    19 janvier 2015 / 23 h 48 min

    Qui m’a transmis ma part de féminité, ma maman sans doute, non pas en paroles mais de la voir toujours coquette avec un léger maquillage et surtout son incorrigible habitude de changer de couleur de cheveux, elle allait chez le coiffeur 1 fois par semaine, faire sa mise en plie et dormait avec un filet sur la tête 😆 pas très glamour ça et votre question m’a fait me souvenir de ma grand mère paternelle que je voyais peu, mais l’image qui me reste d’elle c’est une maîtresse femme, fumant des gauloises (hiiii) avec un long, très long porte cigarette, et pour seul maquillage son rouge à lèvre qui je pense était elle aussi Rouge Baiser et son visage inondé de poudre de riz. Maman portait toujours d’horribles parfums bon marché je pense, beaucoup trop sucrés à mon goût, les derniers étaient d’Yves Rocher, quand elle montait dans la voiture on ouvrait de suite les vitres :oups: Pour ma part je ne pense pas avoir transmis grand chose… Mon père ne m’a pas aidé dans ma féminité, quand je suis née il avait 18 ans, il a été très présent pendant mon enfance, mais à mon adolescence il s’en est allé voir ailleurs… Gros bisous à tous et à toutes.
    @ Sarah où es-tu tout va bien ? Gros bisous.

    • 20 janvier 2015 / 14 h 10 min

      Mamiejojo 🙂 je bois que citron chaud… et en pyjama chaud…MAIS: crème super hydratante 🙂
      Mon fils et sa femme S.A. ont: 2 enfants garçons adoptés , ils avaient 3 mois, des jumaux (de sud-Amérique)….et 1 petit à eux: prèsque 2 ans!… Ils adorent les enfants… c’est joli à voir…
      bisou, sara x

    • Laidet Isabelle
      20 janvier 2015 / 20 h 29 min

      C’est vrai que les parfums sont à jamais dans les mémoires. En bon ou mauvais souvenirs.
      J’en ai jeté des parfums………..et leur odeur me dégoute.
      Bises. Isabelle.

    • Lana
      20 janvier 2015 / 21 h 11 min

      on peut être aussi écrasée par une mére trop parfaite , genre image glacée inatteignable…C’est bon de pouvoir se dire qu’on n’aimait pas les parfums de maman!!
      ta grand-mére devait être une sacrée bonne femme, ds le genre non?
      Bisous

  52. 19 janvier 2015 / 23 h 45 min

    Merci Lana pour ce sujet. C’est très bien vu.
    La féminité m’a été transmise par ma mère et une grand-tante, mais j’ai toujours beaucoup apprécié le fait que mont père soit très élégant.
    Ma fille (que je trouve très belle) est moins féminine que moi, elle me le dit, elle le sait, mais elle porte moins d’importance sur le sujet. Mais elle a toujours aimé ma féminité et elle avoue qu’en abordant la quarantaine, elle fait plus d’efforts et se sent plus concernée tant sur l’esthétique et sur la mode.
    Mon fils ainé a toujours aimé la fashion, nous parlons souvent ensemble de vêtements, je pense qu’il y a toujours eu plus de connivence avec moi que ma fille sur ce sujet.
    Je pense avoir influencé très fortement une nièce également.
    Mon père avait naturellement de la classe et un goût très sur, c’était inné chez lui, plus que ma maman, donc il m’a beaucoup influencé. J’aimais le suivre lorsqu’il allait acheter une chemise, un costume, une cravate….
    Bisous.

    • Lana
      20 janvier 2015 / 21 h 13 min

      je crois que j’avais besoin de souligner le role trés positif du pére quand on a eu la chance (inestimable) d’avoir un pére présent et attentif!
      *Bises France

  53. nicole
    Auteur/autrice
    19 janvier 2015 / 22 h 04 min

    Bisous mes Amis

    • Laidet Isabelle
      20 janvier 2015 / 20 h 24 min

      Quand je vous disais que l’on avait des similitudes, et bien voilà, je crois que d’autres aussi…….
      Ensuite il faut la chance de rencontrer les belles personnes intérieur, pas vraiment mon cas….
      Moi aussi comme je vous le dis dans mon post de la nuit dernière, j’ai eu le droit au même mot…..Pu…n. Et d’une mère, Aie, aie, aie les dégats,. Preuve que cela se passe dans tous les milieux.
      Cela ne s’efface jamais et pour ma part me fait culpabiliser jusqu’à aujourd’hui qu’elle est partie.
      Merci Nicole. Bisous. Isabelle.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Close Me
Looking for Something?
Search:
Post Categories: