Ménagères de plus ou moins de 50 ans en résistance

Bonjour mes Belles Amies et Amis de l’anti age

Hello my beautifull anti aging friend how are you?

entreprise a nous seule

Pas de bla bla ce soir mes Amies et Amis juste cette video.

Je vous avais parlé de cet grande envie de faire en sorte que nous les Femmes de plus de 45 ans soient et restent à la place que nous méritons.

Il y a trop d’inégalité envers notre petite sexe faible  et nous sommes nombreuses à penser que nous devons continuer le combat sympathique commencé par des femmes illustres  et inconnues qui ont fait avancer les droits des Femmes

Si cette video vous plait commentez dites ce que vous aimeriez faire  . Avec vos paroles de Femmes ou d’hommes racontez moi racontez nous ce que vous aimeriez voir changer ou une de vos expériences.N’hésitez pas à la partager sur vos réseaux sociaux

Je vous embrasse et vous tiens au courant de ce que nous et de nombreuses Femmes merveilleuses pourront faire

Nicole

non a la menagere

 

 

 

Partager :

69 Commentaires

  1. rosevelyne
    5 novembre 2014 / 17 h 28 min

    bonjour Nicole
    Quel bel hommage à la femme
    Comme toi je trouve vraiment péjoratif cette expression  » la menagère » de moins de 50 ans ,nous sommes toutes des femmes à part entière et devons garder tous les acquis que certaines femmes ont su acquérir pour nous et même les faire valoir par de petits rappels à l’ordre parfois à certaines personnes
    A la maison tout le monde est sur le même pied d’égalité et tout le monde participe à ce qui doit se faire dans un foyer (bon nous ne sommes que 3).
    Jean Ferrat n’a t’il pas dit la femme est l’avenir de l’homme
    Bisou

  2. 4 novembre 2014 / 20 h 16 min

    Bonsoir Nicole. je déteste moi aussi cette expression ménagère de moins de 50 ans. Un des premiers blogs que j’avais créé s’appelait « l’anti-ménagère de moins de 50 ans ». Bisous

  3. OPALYNE
    4 novembre 2014 / 15 h 22 min

    J’aimerais savoir pourquoi la mode (habits, coiffeur, etc…) est toujours plus chère que pour les hommes…?
    Alors que leurs salaires sont toujours plus élevés que pour les femmes ?
    Retraites plus conséquentes aussi. Pas pénalisés par les grossesses.
    Et j’ai encore entendu sur Europe 1 un jeune journaliste Homme ! Parler des « ménagères de moins……..) Et je me suis dis… « Ils en sont encore là…!!!) Je déteste cette expression aussi.
    J’aime ton coup de gueule !!!! Nicole !
    Bisous

  4. Odile
    3 novembre 2014 / 13 h 02 min

    Bien senti ce « coup de gueule », avec toujours de l’humour (très « féminine touch ») comme la réplique pleine d’intelligence et de finesse de cette amie qui dirige une entreprise familiale ! Bises

    • nicole
      Auteur/autrice
      3 novembre 2014 / 16 h 12 min

      bisous Odile

  5. 3 novembre 2014 / 12 h 17 min

    Intéressant ce sujet Nicole!
    Bravo pour cette vidéo!
    Moi je dois dire que je me fiche de ce qualificatif de ménagère qui même sur le plan marketing est complètement obsolète, je ne me suis jamais sentie l’âme d’une ménagère voire d’une maîtresse de maison
    Je suis plus âgée que la moyenne des participantes de ton blog, et donc j’ai un souvenir de la vie avant la pilule et croyez moi le contrôle des naissances à bougre ment améliorer la vie des femmes!
    Je n’ai voulu renoncer ni à ma carrière ni à ma vie de maman, ni de femme
    On a été sur la même longueur d’ondes avec mon mari pour ça, certes il ne fallait pas regarder la poussière dans les coins, les placards en désordre, j’ai passe mon temps libre à m’occuper des enfants avec beaucoup de plaisir, on a fait beaucoup d’activités et passe de belles vacances, certes, j’ai du faire des séjours professionnels à l’étranger et j’ai beaucoup souffert
    De ne pas être là avec ma famille, mais j’ai eu une belle carrière qui m’a fait rencontrer beaucoup de monde et sans doute ouvert l’esprit
    Je ne pense pas qu’on soit programmé nous les femmes à repasser, cuisiner etc,
    Chacune doit avoir le droit de choisir au maximum sa vie, prendre sa place et non pas accepter le rôle qu’on veut lui faire jouer
    Comme Nadia, j’ai beaucoup d’admiration pour les femmes qui travaillent dans des conditions difficiles et peu lucratives, doivent courir récupérer les enfants, et refont une deuxième journée de travail à la maison, les stars montrent que les conjoints font 3fois moins de travail ménager que la femme!!
    J’espère que les jeunes femmes feront plus entendre leurs voix pour lutter contre toutes les inégalités (salariales, crèches)
    Le programme est vaste les amies!!

    • 3 novembre 2014 / 12 h 20 min

      Rectificatif: pas « star » mais statistique !!
      La femme qui travaille à l’extérieur à une moyenne de 33h de travail ménager contre 16h pour l’homme

    • nicole
      Auteur/autrice
      3 novembre 2014 / 16 h 16 min

      aie aie pas juste hi hi

    • nicole
      Auteur/autrice
      3 novembre 2014 / 16 h 17 min

      ouiil ne faut pas que les femmes s’endorment sur leur acquis il y a encore beaucoup à faire bisous

  6. Mad
    3 novembre 2014 / 7 h 39 min

    Merci Nicole pour toutes tes vidéos et en particulier pour celle-ci.
    Bises et bonne semaines à toutes et à tous

    • nicole
      Auteur/autrice
      3 novembre 2014 / 16 h 24 min

      merci Mad de votre fidelité bisous

  7. Liliete
    2 novembre 2014 / 20 h 52 min

    @Jacqueline Talec.
    Bravo aussi pour ce que tu as dit.
    Sans vouloir trop monopoliser le blog et pour finir de mon côté,je trouve que le sujet abordé par Nicole a été excellent.
    Beaucoup de réactions tres intéressantes.
    Liliete.

    • nicole
      Auteur/autrice
      3 novembre 2014 / 16 h 28 min

      de belles reactions j’aime bisous

  8. Isabelle RIVAS
    2 novembre 2014 / 20 h 50 min

    Coucou tout le monde !
    coucou ma jolie nini

    tu sais ma nini on est toutes des ménagères moi la première bien que je n’ai pas encore 50 ans mais entre mon job 1, mon job2, la sortie de charly, l’entretien de merlin, le ménage, le repassage, la popote je suis une ménagère des temps modernes ! lol

    et toi tu es une jolie ménagère majuscule avec un grand M ! et Tu as aussi au travers de benoit un ménager, et oui ça existe des ménagers aussi

    mon we est terminé le cocooning est fini demain la reprise intense des jours de semaines..

    ma nini ton maquillage est superbe ! trop beau j’en suis fan !

    bonne semaine mon amie et bonne semaine tout le monde !
    bisous

    • nicole
      Auteur/autrice
      3 novembre 2014 / 16 h 28 min

      bisous et bon courage ma belle

  9. Liliete
    2 novembre 2014 / 20 h 45 min

    @Nicole.
    J’ai bien écouté tout ce que tu as dit mais j’aimerai dire que pour certaines femmes,le fait de rester à la maison n’est pas toujours un choix.
    Malheureusement on a souvent entendu dire que c’est l’homme qui fait « bouillir la marmite ».
    Je ne suis pas du tout d’accord avec ça.
    Dans les sociétés modernes le fait de ne pas travailler à l’extérieur c’est un réel problème.
    Combien de femmes autour de moi qui sont à la maison ,regrettent de ne pas pouvoir travailler en dehors de chez elles.
    Que dirions-nous de notre épanouissement et de ne pas toujours faire,comme tu dis les taches ménagères et de pouvoir donner notre contribution financière dans le développement de notre foyer?
    Le sujet est très long et très intéressant et qui mériterait d’être abordé lors d’un forum.
    Il y a beaucoup de choses à dire et à revendiquer…….
    Bises
    Liliete

    • nicole
      Auteur/autrice
      3 novembre 2014 / 16 h 33 min

      c’est un sujet qui merite de nombreux debats et encore il ne sera jamais clos ce sont toutes les femmes qu’il faut défendre peu importe qu’elles travaillent ou pas . C’est la femme dans sa globalité et surtout puisque c’est mon leitmotiv la femme de plus de 50 ans qui passent souvent inaperçue
      A l’age de la retraite ce n’est plus notre condition de travailleuse ou pas qui est en jeun mais notre condition. Nous sommes nombreuses avons pris de l’age mais que ce soit dans la mode ou dans notre condition sociale je trouve qu’il y a beaucoup à faire et pousser un grand cri OUI NOUS SOMMES LA PRESENTES ET BIEN PRESENTES. Bisous

  10. Liliete
    2 novembre 2014 / 20 h 33 min

    @Nadia:j’ai adoré ce que tu a dis a propos des femmes.Cela prouve que tu es une femme intelligente,sensible et honnête dans tes propos.

    • Nadia
      2 novembre 2014 / 22 h 28 min

      Merci, Liliete ! Je dis toujours ce que je pense, même si je sais que je n’aurais pas que des adeptes.
      Je ne dis pas que j’ai raison, je donne seulement mon point de vue. Car les femmes qui travaillent se prennent aussi des réflexions, des sous-entendus, il ne faut pas rêver…

    • nicole
      Auteur/autrice
      3 novembre 2014 / 16 h 26 min

      bien sur et elles nous font souffrir ces reflexions bisous

  11. Jacqueline TALEC
    2 novembre 2014 / 20 h 28 min

    Bravo pour ton « coup de gueule », Nicole. Tu remets bien « les pendules à l’heure » (pas seulement au changement d’heures d’hiver et d’été) !
    Des formulaires administratifs portaient la mention « sans profession » pour la femme au foyer.
    C’est vraiment scandaleux, car être au foyer pour une femme, c’est assumer, comme tu le dis à juste titre, un véritable ministère (de ministerium, en latin, signifiant « service »).
    Oui, c’est un service insigne rendu, gratuitement, non seulement à sa famille, mais à la nation.
    Ta vidéo exprime avec mesure et sans arrogance à l’égard des hommes (maris et pères) la complémentarité du couple.
    Le terme « ménagère » est absolument à proscrire, car il est dévalorisant, que ce soit pour les femmes de moins de cinquante ans ou les plus de cinquante ans.
    L’expression « gérer une entreprise familiale » caractérise tout à fait l’activité d’une femme au foyer, car elle assume les responsabilités si difficiles d’éducation des enfants et autres fonctions pour l’harmonie et le bien-être de la famille qui ne peuvent que rejaillir positivement sur l’avenir des enfants.
    Pour l’épanouissement de mes quatre enfants je suis restée « mère au foyer » et je t’assure que cela leur a été bénéfique. Quant à moi, je me suis sentie dévalorisée par la société ambiante, n’étant pas reconnue au point de vue social et ceci non pas bien-sûr par mon mari qui a énormément apprécié le sacrifice (notamment pour ma retraite insignifiante, car j’ai travaillé étant jeune fille) auquel j’ai consenti, par rapport aux femmes exerçant une activité professionnelle (parfois gratifiante non seulement pécuniairement pour les postes de cadres, mais aussi socialement).
    Merci encore pour ce beau panégyrique en l’honneur de la femme au foyer et aussi pour toutes les femmes faisant une double journée, à la suite de leur activité professionnelle.
    Comment va ta maman ?

    • nicole
      Auteur/autrice
      3 novembre 2014 / 16 h 35 min

      merci pour ton commentaire pour ma maman ce n’est pas drole du tout j’y retourne demain j’espère que l’on va trouver une solution avant que cela ne devienne dramatique bisous

  12. 2 novembre 2014 / 19 h 29 min

    BRAVO ma Chère Nicole…Je suis totalement en accord avec toi.
    Tout est dit et BIEN DIT !
    Je n’ai rien à ajouter.
    Des bisous ma belle et à tout le monde ici.
    Claire.

    • nicole
      Auteur/autrice
      3 novembre 2014 / 16 h 36 min

      merci pour ton petit mot bisous

    • 4 novembre 2014 / 4 h 18 min

      Lorsque j’ai le temps c’est toujours avec plaisir que je viens vous faire un coucou ici.
      Mais…je regarde toutes tes vidéos 😉

  13. Henda
    2 novembre 2014 / 19 h 16 min

    Bonsoir
    En Tunisie, l’égalité dans les tâches ménagères entre fille et garçon n’est malheureusement pas quelque chose d’acquise chez la plupart. Les mentalités sont en train de changer très lentement. Chez moi, la question ne se pose même pas. Déjà, j’ai été élevée comme ça avec mon frère et en plus, mon mari est sur la même longueur d’onde que moi. Il participe aux tâches ménagères, il fait la cuisine quand il est disponible (et les enfants insistent pour que ça soit lui qui fasse la cuisine le dimanche, son jour de repose, à la limite, ils préfèrent sa cuisine 🙂 )
    Donc, mes enfants participent tous au ménage, pour ranger chacun sa chambre, vider le lave vaisselle, mettre ou débarrasser la table, …
    Bonne soirée. Gros bisous

    • nicole
      Auteur/autrice
      3 novembre 2014 / 16 h 37 min

      c’est bien ma belle je suis heureuse de voir que cela evolue lentement mais surement. Grace à des femmes comme toi la nouvelle generation aura fait un enorme pas bisous

  14. marie7169
    2 novembre 2014 / 17 h 17 min

    merci pour cette belle vidéo! actuellement, ça semble dépassé de penser que les femmes doivent rester à la maison e être de parfaites ménagères. le coût de la vie nous oblige à travailler de toute façon, pas trop le choix… et pourtant! eh oui, tu as raison il faut continuer le combat pour l’égalité. entre le travail, les enfants et la maison, il n’y a pas de raison que ça ne soit que les femmes qui fassent tout ça! mais heureusement, nos hommes en sont conscients et nous aident au quotidien. bonne fin de weekend, bisous

    • nicole
      Auteur/autrice
      3 novembre 2014 / 16 h 41 min

      tout à fait d’accord ma belle allez on y va!

  15. ROSE
    2 novembre 2014 / 16 h 52 min

    Bonjour Nicole Bonjour à toutes
    J’aime ta vidéo Nicole Grand sujet! J’ai moi aussi vécu différente vies J’ai travaillé jusqu’à la naissance de ma première fille puis j’ai arrêté pour me consacrer à ma famille Puis vers 45 ans ma vie de femme a pris un nouveau virage mes filles avaient grandit et cela ma ouvert les yeux sur mon couple alors retour a l’activité professionelle et divorce….
    Nous sommes des femmes caméléon plusieurs vies en une seule Pour moi peut importe notre âge nous avançons vers l’avenir Libre et forte de notre vécu Toutes différentes et si semblable Bisous ROSE

    • nicole
      Auteur/autrice
      3 novembre 2014 / 16 h 42 min

      merci pour ce commentaire je t »embrasse

  16. kellymartine
    2 novembre 2014 / 16 h 38 min

    Chacune est libre de faire ce qu’elle veut. On a la chance de pouvoir travailler ou non, les femmes qui critiquent les femmes au foyer, n’ont quà rester chez elles et on verra ce qu elles diront.
    C pas facile non plus.
    En général, ce sont des femmes qui veulent écraser les femmes au foyer et çà je n’aime pas çà.
    On peut trouver autre chose pour se valoriser que de vouloir rabaisser l’autre.
    Dans mon cas, je travaille mais je n’ai pas d’enfants, donc dans mon cas c plus facile de travailler.

    • Nadia
      2 novembre 2014 / 17 h 28 min

      Pourquoi une femme qui travaille voudrait-elle « écraser » une femme au foyer, Kellymartine ??? Je ne comprends pas bien l’intérêt ? Qu’Est-ce que ça peut apporter ?

      N’est-ce pas plutôt un ressenti de certaines ? Car j’en connais qui ne se sentent pas écrasées…

    • Nadia
      2 novembre 2014 / 19 h 04 min

      Alors nous sommes d’accord sur ce point, KellyMartine ! Pourquoi vouloir se comparer, se mesurer, les unes aux autres ? Ca ne veut rien dire…

      Car, partant de là, tout est sujet à valorisation/dévalorisation. Quand tu travailles, tu vas toujours trouver quelqu’un qui aura un coefficient plus élevé que le tien et quelqu’un qui en aura un plus bas. On ne peut pas passer son temps à se « mesurer », sinon c’est la jalousie assurée en permanence. Il faut juste être heureux de ce que l’on a, surtout si on l’a choisit.

      Et si tu ne travailles pas, vas-tu comparer le travail de ton homme avec celui de ta voisine ? On n’en finirait pas…

      Les vieux lieux communs ont la vie dure, je sais !

      Mais il ne faut surtout pas commencer par se mesurer entre filles, si on veut être « en force » face au « mâle » ! Hi, hi……

    • nicole
      Auteur/autrice
      3 novembre 2014 / 16 h 38 min

      non surtout pas c’est uniquement la cause des Femmes qui est primordiale bisous ma belle

    • kim
      2 novembre 2014 / 21 h 31 min

      bonsoir kellymartine, je rejoins nadia dans son commentaire et intervention, pourquoi une femme qui travaille voudrait écraser une femme au foyer? si elle ne travaille pas, c’est soit par choix, obligation, ou par conviction religieuse…quel que soit sa decision, c’est tout en son honneur, je suis une femme qui travaille, active, et je n’écraserai jamais une femme qui gère son foyer et s’occupe de ses enfants, chose que fait également une femme qui travaille…bisou

    • nicole
      Auteur/autrice
      3 novembre 2014 / 16 h 27 min

      merci Kim pour ton commentaire bisous

    • nicole
      Auteur/autrice
      3 novembre 2014 / 16 h 43 min

      bisous Martine

  17. Nadia
    2 novembre 2014 / 16 h 16 min

    Le sujet est vaste et large, pour un blog de beauté…Il y aurait tant à dire !
    Je suis bien entendu d’accord sur le fond. Sur la forme, quelque chose me choque toujours. C’est que la femme au foyer dise : « Moi, j’ai élevé mes enfants, j’ai tenu sa maison, etc… ». Mais……la femme qui travaille à l’extérieur ne le fait-elle pas, elle aussi, mais…en plus !

    Je ne vais pas me plaindre, je l’ai souvent dit : j’ai travaillé par choix, j’ai un boulot gratifiant et je suis aidée (y compris par mon homme, très d’intérieur, plus que moi d’ailleurs). Mais j’ai aussi une »micro » entreprise familiale à gérer. Toute femme en a une.

    Mais là où va mon admiration, c’est vers ces femmes qui ont un travail dit « alimentaire », plusieurs enfants (parfois 3 ou quatre) à élever, qui n’ont pas les moyens de se faire aider et qui courent partout jusqu’à tard le soir. Elles aussi ont leur entreprise familiale à gérer. Elles tiennent les plannings, font les courses, les vitres, le sol, vont aux réunions d’école, font le taxi, etc….

    Et il y a des femmes au foyer qui sont malgré tout de mauvaises épouses et de mauvaises mères. Tout comme il y en a chez les femmes qui travaillent. Mais il y aussi chez les femmes qui travaillent de bonnes épouses et de bonnes mères, tout comme de mauvaises. Il ne faut donc pas généraliser. Une femme qui travaille ne va peut-être pas concocter de merveilleux petits diners tous les soirs, mais de temps en temps, sur ses propres deniers, elle peut offrir un p’tit week-end à son homme, en amoureux, pour compenser une grosse fatigue.

    Voilà, et pour finir, ce que j’ai déjà dit aussi : peut importe ce qu’on est, si c’est par choix et si on se dit qu’on referait la même chose dans une autre vie. Le tout est d’ ASSUMER son choix de vie, si on l’a choisit, bien sûr. Dans une autre vie, je serais une femme qui travaille à l’extérieur (je n’ose pas dire « active »). Je ferais un autre métier, sans doute, mais je ne serais pas dépendante d’un monsieur, ça c’est sûr ! Pourquoi ? Pas par féminisme, au contraire : parce que je ne trouverais pas normal qu’il porte seul sur ses épaules toute la responsabilité financière du foyer.

    Partage des tâches : OUI, mais pas que celles qui nous incombent par tradition. Partager les siennes aussi, pour un bon équilibre ? Pas d’accord ?

    • Francoise de Pau
      2 novembre 2014 / 18 h 03 min

      Oui Nadia, et nous avons des facultes d’adaptation et d’apprentissage surprenantes !

    • kellymartine
      2 novembre 2014 / 18 h 03 min

      Ah que non , ce n’est pas un ressenti, Nadia, demande aux femmes au foyer, ce qu’elles vivent et entendent comme noms d’oiseaux à leur encontre.
      Je trouve çà nul de comparer une femme au foyer et une femme qui travaille, c tout, pourquoi vouloir faire de la concurence en permanence?

    • nicole
      Auteur/autrice
      3 novembre 2014 / 16 h 39 min

      bisous Martine

    • kellymartine
      2 novembre 2014 / 19 h 30 min

      Oui Nadia, nous sommes d’accord, je n’aime pas tout comme toi la dévalorisation de l’autre.

    • nicole
      Auteur/autrice
      3 novembre 2014 / 16 h 45 min

      partager toutes les taches car nous avons des ressources je sais changer un pneu changer une ampoule creuser un trou changer un joint et peindre la maison mais je ne sais pas repasser hihi bisous

  18. Marie-Aline Teston
    2 novembre 2014 / 16 h 01 min

    Chère Nicole
    Vous avez TOUT dit , votre vidéo est une merveille de vérité, bravo Nicole de vous insurgé ainsi contre la ménagère de moins de 50 ans née de l’argument publicitaire !!!
    Mille bisous et merci d’être vous

    • Marie-Aline Teston
      2 novembre 2014 / 16 h 04 min

      Pardon « insurger » avec un regard ( la ménagère de plus ou moins 50 ans sait encore écrire mais ne maîtrise pas l’écriture automatique de son tel hihihi )

    • nicole
      Auteur/autrice
      3 novembre 2014 / 16 h 45 min

      hi hi

    • Marie-Aline Teston
      2 novembre 2014 / 16 h 08 min

      Il vaut mieux que j’évite de me corriger car je fais encore plus d’erreurs donc un R et rien qu’un R

    • nicole
      Auteur/autrice
      3 novembre 2014 / 16 h 46 min

      bisous Marie Alice

  19. 2 novembre 2014 / 15 h 39 min

    Non effectivement aux cases décidées par des consultants en marketing. Les femmes sont libres de leurs choix, de leurs modes, de leurs vies.

    Bises

  20. Joan
    2 novembre 2014 / 14 h 53 min

    Bonjour Nicole et toutes, et tous,

    Bravo pour cette video-choc. J’ai eu une vie professionnelle et mon mari également avec des horaires difficilement compatibles, mais nous y sommes arrivés et mon mari est une ménagère exceptionnelle. Pensionnés fraîchement tous les deux, nous continuons à faire le ménage ensemble. Il n’y a jamais eu de « répartition » des tâches. Chacun faisait, et fait, naturellement ce qui se présente.
    J’ose dire que, pour la cause, je ne veux absolument pas me catégoriser dans le camp des privilégiées. Bien sûr que je le suis par rapport à d’autres femmes qui assument seules deux journées l’une à la suite de l’autre : boulot et maison. Je les admire profondément. Comme j’admire les « ménagères » qui, à elles seules, cumulent plusieurs ministères.
    Ce que je veux dire c’est que j’estime simplement que ma situation « privilégiée » devrait être celle de toute femme dans un couple où les deux personnes travaillent. Mais là, je rêve, car c’est loin d’être la réalité absolue.
    Quoique … Je remarque de plus en plus de jeunes couples où les mentalités évoluent dans le bon sens et où même les jeunes femmes osent dire qu’elles ne se mettent pas en couple pour être la servante. C’est encourageant, même si ce n’est pas la majorité des cas et si le chemin est encore long.
    Je crois que la société évolue imperceptiblement et on dit même que les femmes sont en train de « reprendre le pouvoir » (je déteste cette expression à connotation extrémiste mais on l’entend et la lit de plus en plus).
    Je crois, également, que l’éducation est essentielle. Le droit à l’éducation des fillettes est d’ailleurs le fer de lance des ONG dans de nombreux pays tiers.
    Ne parlons pas de la pub, bien entendu, où on n’a guère évolué dans le sexisme.
    Et que dire aussi de ces jeunes femmes qui passent leur temps devant la télé à ingurgiter des feuilletons débiles, des chips et du soda, à longueur de journée ?
    Je m’arrête là. Vaste sujet.
    Un livre/film intéressant dans le genre, que je viens de revoir justement la semaine passée : Les noces rebelles.

  21. myléne
    2 novembre 2014 / 13 h 53 min

    CHANTAL entierement d accord avec toi aussi cela est le monde moderne de maintenant .elle ne valorise pas forcement la femme

  22. myléne
    2 novembre 2014 / 13 h 44 min

    tu as tellement raison nicole .faire tourner une maison n est pas facile .notre famille cela leur semble normale et l entourage aussi quelquefois j en ai ras le bol de faire toujours la meme chose .donc a ce moment là je mets de la musique joyeuse

  23. Michèleange
    2 novembre 2014 / 12 h 42 min

    Bonjour à toutes et tous! J’ai aimé ta vidéo,Nicole,il est bon de rappeler que nous avons un statut à part entière et que nous avons droit à l’égalité et le respect dans tous les domaines!
    Je déplore souvent de voir de très jeunes femmes redevenir soumises face à leurs compagnons restés,redevenus? machos et qui s’écrasent devant tous leurs désirs pour maintenir la paix dans leurs couples…J’essaie de leur rappeler-quand c’est possible- ce que nos mères,etc…ont fait pour que nous ayons cette liberté d’être nous mais…elles semblent avoir peur de remettre leur couple,leur relation en question. Pas de dialogue, cela ennuie le conjoint…
    Je ne cherche pas à ce qu’elles brisent tout mais au contraire, qu’elles instaurent petit à petit un rapport d’égalité, la parole, l’entraide…
    Heureusement, elles ne sont pas toutes comme cela mais je constate une vague allant dans un mauvais sens et cela m’attriste! Pourrait-on voir dans leur comportement une peur d’abandon? Une crainte de ne pas être aimée? Un manque d’estime de soi?
    Alors,c’est vrai que tout se passe dans l’éducation: celle de la maison mais aussi dans les loisirs,mouvements de jeunes et écoles! Il faudrait que partout,les jeunes baignent dans cet état d’esprit! J’ai ajouté l’école et les loisirs parce que les familles ne fonctionnent pas toutes dans ce sens et que là encore il y aurait des différences!
    Pardon d’avoir été si longue mais c’est un sujet qui me tient vraiment à coeur! Et que dire de ces publicités et films qui réduisent la Femme à un état dégradant!!!
    Douce journée à vous toutes et tous! Ici, il fait soleil et la température est agréable!

  24. 2 novembre 2014 / 12 h 13 min

    Bonjour Nicole,

    Superbe vidéo où vous mettez en scène les injustices sexistes subies par les femmes. Malheureusement et je m’en aperçois de jour en jour au gré de mes différentes activités
    ( je travaille en intérim dans le domaine marketing ) les femmes passées 45 ans sont jugées plus bonnes à rien, elles ne plaisent plus , ne doivent plus être coquettes et j’en
    j’en passe….Alors que les hommes de plus de 45 ans accompagnés par des jeunettes eux c’est normal ils plaisent toujours et toujours. En France vous avez dû remarquer que les publicistes cultivent le jeunisme à tout va. Il n’y a qu’à voir les pubs à la télé.
    P.S. : Mon coup de gueule à moi aussi.
    A bientôt Nicole on vous adore….

  25. Dominique
    2 novembre 2014 / 12 h 12 min

    Bonjour Nicole,
    J’ai beaucoup aimé ta vidéo, même si elle est « caricaturale » il y a beaucoup de choses exactes.
    Et l’expression être « Femme active » et « Femme non active ». Je fais partie de la 2ème catégorie.
    Mais je suis heureuse comme ça. Je n’ai pas eu de salaire, congés de maladie, de maternité etc…
    Pour la Société on n’existent pas beaucoup.
    Mais ma chance a et est d’avoir cette Liberté de jouir de la vie sans contraintes d’horaires, de faire ce que je veux quand je veux.
    Passes un bon Dimanche
    Je t’embrasse
    Ta vidéo sur ce sujet va faire couler beaucoup d’encre Hi Hi

  26. 2 novembre 2014 / 11 h 59 min

    Bonjour,
    je suis heureuse de diriger une entreprise familiale et fiere d « etre a la maison »…
    merci de partager cette superbe video, c est pas facile ni d etre mere au foyer, nid exercer une profession, on a toujours beaucoup de responsabilités et on doit etre fieres d etre ce qu on est.
    Sans oublier qu on donne la vie et qu on doit transmettre de bonnes valeurs a nos enfants.
    Gros bisous, te une femme adorable!

  27. 2 novembre 2014 / 11 h 52 min

    Ce que tu dis est très amusant :
    Si les jeunes quadras se mettent au travail , c’est du à leur éducation certainement , mais aussi parce que leurs compagnes sont moins performantes que nous : s’ils veulent une chemise etc…
    En 1966 notre professeur de philosophie , dame célibataire , on ne disait pas encore féministe , nous a fait lire « Le métier de femme » de Ménie Grégoire( qui vient de disparaitre) : toute une histoire .(Et aussi il ne fait pas bon d’être mère par les temps qui courent)
    On prend des sacrées leçons.
    A la suite de cela elle nous a fait faire un devoir : Réussir sa vie; nous étions déjà passées dans le changement qui s’est confirmé ensuite avec des grands noms : Giroud , Weill , Halimi
    Nous sommes des êtres vivants multifonctions et nous nous en sortons très bien
    J’ai la chance d’avoir un mari resté seul avec 3 enfants jeunes et il a du mener de front vie de famille et profesionnelle et là j’ai trouvé une oreille attentive.

  28. Francoise de Pau
    2 novembre 2014 / 11 h 19 min

    Peut etre aussi, si les instits faisaient ecouter davantage d’artistes comme Brassens, ou Jean FERRAT qui souvent par sa plume et celle d’Aragon parlait des femmes avec justesse, lui reconnaissant de multiples talents, l’intelligence et la seduction ( « l’Embellie » « l’ amour est cerise ») alors, en commencant tot… »la femme est l’avenir de l’homme » n’est ce pas?

    • Dominique
      2 novembre 2014 / 12 h 00 min

      Bonjour Françoise.
      Je ne suis pas d’accord avec toi le travail des institutrices est déjà énorme…. Je pense que justement les parents d’aujourd’hui attendent trop de l’école. L’éducation, les jeux, les sorties etc….
      Il faut en laisser aux parents . Eux aussi sont capables d’apprendre des chansons de Brel ou Ferrat ou de la poésie, ou bien aller à la bibliothèque pour qu’ils aiment les livres.
      Je t’embrasse et bon dimanche
      Dominique
      P/S je ne suis pas dans l’enseignement

    • Francoise de Pau
      2 novembre 2014 / 14 h 44 min

      @ Dominique je ne fais pas de generalite et je sais je travail des enseignants (dans mon entourage) loin de moi l’idee de leur repprocher quoi que ce soit c’est deja un metier difficile…je pense aux petites sections et certains ont a coeur de transmettre par ex les chansons d’auteurs dont je parlais (mais pas tous) et se trouvent souvent en difficulte face a des parents qui deleguent leur role d’educateur, quelque soit le milieu social.

  29. pacano
    2 novembre 2014 / 10 h 54 min

    J’ai adoré la réponse de ton amie femme au foyer !!!! Je la ressortirai cette réplique ! Je dirige une entreprise familiale et ben si on me l’avait dit plus tôt j’en aurais « mouché » quelques unes !!!!
    Tu as parfaitement raison mais je crois qu’il n’y a que nous qui le savons ! même au sein du foyer personne ne le voit ; le pire est quand on a passé la journée à faire quelque chose et que tout le monde rentre le soir et dit « tu as passé une bonne journée ? tu as fais quoi ? » et oui, il commence à faire nuit et aucune différence avec le matin ; qui va voir qu’on a fait les vitres, repassé tout le linge, nettoyé les placacards, fait la salle de bain en grand, passé la serpillère, fait des retouches de peinture, planté les tulipes, nettoyé le salon de jardin, reverni les escaliers , fait les courses et la liste est interminable ………. le pire est que tout (ou presque) est à refaire le lendemain ! bisous

    • Dominique
      2 novembre 2014 / 12 h 22 min

      Coucou Pacano,
      Comme je me reconnais dans tes propos. Et si tu fais une activité (peinture, marche etc…)
      on va te lancer un  » c’est bien ça t’occupe » « Tu as le temps toi »
      J’ai eu il y a 2 ans la Grippe H1N1 qui m’a mise sur les rotules pendant 3 semaines. He bien j’ai eu droit au fameux « Et encore tu as de la chance tu travailles pas » auquel j’ai répondu mais je serais comme la femme qui travaille en Arrêt de Maladie avec des indemnités…
      On pourrait écrire un roman.
      Bon dimanche
      Bises

  30. chantal
    2 novembre 2014 / 10 h 46 min

    Bonjour Nicole,
    j’apprécie beaucoup tout ce que vous venez de dire en y apportant un bémol: s’il est réducteur aux yeux de certains de n’être « qu’une femme à la maison », il y a pire: les femmes Barbie qui s’exhibent nues pour vanter tel ou tel produit, du yoghourt à l’aspirateur!
    La valeur d’une femme aujourd’hui est sexuelle et ceci est à nouveau un choix d’homme!!!
    Et cette image n’est pas prête de disparaitre, car les femmes ont toujours aimé être validées par le regard des hommes et ce regard vu d’un homme n’est pas la ménagère quelque soit son âge…
    Savez vous Nicole la définition d’une femme vulgaire du point de vue d’un homme: c’est une femme bandante…
    Alors, femmes, soyons bien dans ce que nous faisons et ne cèdons pas au regard ou au désir, pire au jugement des autres: soyons ok avec nous-mêmes et ça ira…

    Bon dimanche

  31. 2 novembre 2014 / 7 h 19 min

    Bonne journée chère Nicole, tout le monde 🙂
    Je regarderai ce soir ta vidéo Nicole…suis prèt pour partir en Hollande,homéopathe, puis une promenade au bord de la mer, il va faire beau aujourd’hui 🙂 Bon « petit déjeuner » à vous!
    grand bisou, sara et jin, qui vient avec 🙂 x

    • Danielle
      2 novembre 2014 / 15 h 28 min

      Bon voyage Sara,
      Reviens la tête, le corps et le coeur remplis d’énergie, de santé et de joie de vivre!
      Danielle xx

  32. florel
    2 novembre 2014 / 1 h 09 min

    Merci, Nicole, pour cette tirade au nom des femmes Majuscules et de celles qui le deviendront!
    Le seul mot de « ménagère » me hérisse, alors y rajouter le seuil des 50 ans, c’est le pompon…
    Je t’ai mis un petit mot sur Youtube, car je ne pouvais pas attendre que la vidéo arrive sur le blog et que j’ai été , moi aussi, touchée par ton coup de gueule et ta façon très posée mais très énergique de dire ce que tu penses.
    Je partage aussi l’avis de Françoise : tout commence sur le terrain ( éducation,vie de tous les jours ).
    Je parlais de la journée de la Femme, qui, pour certains, s’assimile à une journée du type « la journée du fromage », » la journée du cheval » ou autre. Le 8 mars, devant les « Bonne fête, mesdames », je passe mon temps à expliquer que c’est la défense des droits des femmes partout dans le monde qui est en jeu… et je rappelle aux plus jeunes les années, pas si lointaines que ça, où les mots liberté, égalité, contraception, etc, n’étaient pas prononcés facilement concernant les femmes.
    Bref, le combat continue car il y a encore du chemin à parcourir mais j’ai bon espoir quand je regarde vivre nos enfants et petits-enfants 😉 .
    Bisous

  33. Francoise de Pau
    2 novembre 2014 / 0 h 16 min

    Bonne intervention Nicole, et l’expression « menagere de moins de 50 ans » est degradante a divers degres : deja pour le terme « menagere »(ou ca, qui ca? ??) et pour le deni total des femmes de plus de 50 ans qui semblent ne pas compter du tout!!… Mais cette expression est obsolete puisque tout ce schema social a change, bien des femmes travaillent, decident, gerent entreprises ou maison, les hommes peuvent choisir de rester au foyer pour elever leurs enfants, les roles sont devenus interchangeables et, autre sujet sensible, la parite salariale est en discussion certes depuis longtemps, la aussi les femmes doivent en parler, soulever le probleme et oser poser les questions qui fachent dans un pays ou parler salaire est encore tabou. Encore bien combats. Ex : lorsque les medias nous renvoient une image des femmes souvent devalorisante, comme certaines emissions de tele realite notamment, a nous de ne pas contionner et faire baisser l’audimat. Tout commence sur « le terrain » a la maison, dans l’education des enfants et petits enfants dans la vie de tous les jours, oui nous allons y arriver.. ;)) Bonne nuit

  34. pacano
    1 novembre 2014 / 23 h 35 min

    Un seul mot MERCI ! De tres belles paroles qui me touchent. bonne nuit bisous

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Close Me
Looking for Something?
Search:
Post Categories: